Sondage

si je devais acheter un 4X4, qu'est ce que je choisirais comme solution?

27% 27% [ 4 ]
60% 60% [ 9 ]
13% 13% [ 2 ]

Total des votes : 15


CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 3 Avr - 13:05

Récit d'un raid hors norme (1 an de Maroc)
une année hors du commun

  1. départ pour l'aventure: lien direct article

  2. Le mariage: lien direct article

  3. L’oasis de Fint: lien direct article

  4. La vallée rose: lien direct article

  5. Au lac de Ouarzazate: lien direct article

  6. Le désert des tartares: lien direct article

  7. Vendredi tranquille: lien direct article

  8. La vallée de Tazenakht: lien direct article

  9. Le souk du dimanche: lien direct article

  10. La cascade de Tizgui: lien direct article

  11. La vallée du Dadès: lien direct article

  12. A nous l’aventure, direction Mahmid: lien direct article

  13. Et si on allait faire un tour à Chigaga: lien direct article

  14. L’Oasis sacrée: lien direct article

  15. Le lac Iriki: lien direct article

  16. Bivouac à Foumzgid: lien direct article

  17. Objectif Tantan: lien direct article

  18. Plein sud, vers Tarfaya: lien direct article

  19. Foum el Drâa ou l’embouchure du Drâa:lien direct article

  20. galère à La plage blanche: lien direct article

  21. la piste de fort boujrif: lien direct article

  22. Rendez vous à Agadir:lien direct article


Dernière édition par gigi le Mer 27 Avr - 9:44, édité 19 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 3 Avr - 13:20

Mercredi 20 octobre, nous quittons la région Toulousaine à quelques jours du mariage et seulement le lendemain de notre passage au tribunal pour l’exequatur d’Oumnia (validation du jugement marocain par une juridiction française).
Nous transitons en Espagne. La présence d’un enfant à bord change quelque peu le rythme habituel de nos périples et nous oblige à faire des pauses plus fréquentes,



nous dormons une première fois à 400 kilomètres d’Algésiras, car cela fait une quinzaine d’heures que nous sommes partis.

Le jeudi matin nous embarquons sur le ferrie à Algésiras pour une désormais classique traversée, à une chose près, nous aurons l’avantage de débarquer et découvrir le nouveau port de Tanger Med au Maroc.



C’est une bonne surprise, propre, aérée qui permet d’attaquer directement l’autoroute sans avoir à traverser l’épouvantable ville de Tanger. Vers les minuits nous atteignons péniblement les abords de Marrakech, exténué je renonce à poursuivre. Le parking quelque peu inconfortable d’une station service fait office de bivouac, l’avantage c’est que ces parkings sont surveillés et éclairés, nous déployons la tente de toit pour quelques heures de sommeil réparateur.






Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:18, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 3 Avr - 14:18

Déjà vendredi 22 octobre, nous sommes très attendu à Ouarzazate, plusieurs amis et la famille nous appellent régulièrement sur le téléphone marocain depuis cette nuit pour avoir de nos nouvelles, le mobile français lui, est éteint et le restera trois semaines, histoire de faire un vrai break. Leur inquiétude étant de savoir si tout va bien d’une part et surtout si nous arriverons à temps pour le mariage.

Quand on dit qu’aucun raid ne ressemble à un autre, pour la même destination, je vais vous conter celui ci, plutôt hors norme.
Tout commence avec un vieux projet qui nous tient à coeur, l’adoption! Et quitte à adopter autant le faire dans un pays que nous apprécions pour sa population et ses paysages.
Nous partons donc en novembre 2009 pour déposer officiellement notre dossier à Ouarzazate et rencontrer notre future petite protégée âgée de 4 mois à ce moment là et qui sur dossier nous a été attribuée par le service social alors qu’elle n’avait que dix jours (c'est un enfant abandonné).



Il y a de multiples raisons pour qu’ainsi des enfants soient recueillis par l’assistance publique marocaine :
- La religion y est pour quelque chose, une femme avec un enfant n’a aucune chance de trouver un mari, alors pour palier à cela elle abandonne son nourrisson devant un hôpital ou une maison bourgeoise pour que le petit soit pris en charge le plus rapidement possible.
- La pauvreté de la famille peut être un facteur d’abandon, mais dans ce cas on connaît la famille.
Après ce premier contact avec l’assistant social et Oumnia, rien ne peut être envisagé avant un délai de 2 mois, délai légal pour que la gendarmerie royale rende son enquête et que le tribunal déclare l’enfant abandonné et adoptable.
Nous rentrons en france avec un petit pincement au coeur, mais avec la satisfation d’avoir un dossier complet lorsque le moment sera venu.

elle reste avec nous


Deux mois s’écoulent et le délai tant attendu expire.






Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:19, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 3 Avr - 14:30

Nous sommes donc au lendemain du nouvel an 2010, nous prenons la route à trois (mon épouse, mon plus jeune frère et moi) une fois de plus pour le maroc, où nous y passerons un mois et demi avec un seul objectif, rentrer avec notre petite Oumnia.
Durant tous les temps morts de la procédure nous nous rendons à la crèche pour profiter au maximum de notre future fille. C’est là que Dominique fait la connaissance de sa future épouse, une idylle est née.
Après de nombreux rebondissements, grèves des tribunaux, obstacles administratifs, nous parvenons à notre but. Entre temps, Domi rentre en France par avion et garde contact avec Karima, il reviendra voir sa promise plusieurs fois dans l’année. Le coup de foudre a opéré...

Début février 2011, nous terminons toutes les procédures judiciaires, nous obtenons le passeport de la petite et nous déposons notre demande de visa à Marrakech, le surlendemain il nous est accordé et nous prenons alors le chemin du retour.

à la sortie du consulat visa en main


Loin de la maison les démarches m’ont semblé durer une éternité, pourtant rien en regard de ce qui nous attend en france (il nous faudra plus d'un an pour boucler le dossier).

nota bene: pour ceux qui désirent en savoir un peu plus sur la kafala et ses démarches, nous avons créer un site dédié à Oumnia et tout ce qui concerne la kafala, celui ci rencontre un vif succès et compte en un an pas moins de 10 000 connections.le site d'Oumnia




Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:21, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 3 Avr - 14:46

Revenons au Maroc, nous sommes donc fin octobre 2010 et nous allons au mariage de Dominique et Karima, ben oui c’est la conclusion d’une année riche en évènements et émotions.
En ce vendredi matin d'automne, le fond de l'air est frais, la smala se réveille et pendant que le chien s'ébroue dans l'herbe, je pli la tente de toit. Nous quittons le bivouac de la station service vers 6h00 du matin, afin de franchir Marrakech avant la cohue de la rentrée des bureaux , le passage de Marrakech n'est qu' une formalité. Nous grimpons vers le redoutable col du tichka, la circulation est fluide, seul quelques poids lourds et 4X4 d'agences de voyage roulent à cette heure. C'est une route où il est très difficile de doubler tant elle est dangereuse par son dénivellé son étroitesse et ses tournants à répétition, très sérrés. Dans l'ascension nous profitons d’une aire pour faire une pause petit déjeuner et biberon. Il est temps car il est presque 9h00, ainsi que pause pipi pour le shi tsu qui nous accompagne exeptionnellement.



C'est alors qu'un prado dévie de sa route pour s'arrêter à nos côtés. En descend Mohamed, le frère de Hassan d'Ouzina, il emmène des touristes anglais sur la piste de Telouët. Il a de suite reconnu mon land cruiser avec sa tente de toit et a décidé de partager le café avec nous (agréable surprise, car nous l'aprécions beaucoup, il est serviable et débrouillard; non, plus qu'un marocain de base, c'est un vrai berbère...)
Pendant ce temps là, les préparatifs battent leur plein dans la maison familliale de Karima. Les tapis, tente pour la terrasse plus de 100 m2, vaisselle, couscoussiers, marmites, tables et j'en passe arrivent à grand renfort de bras...












Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:23, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 3 Avr - 17:59

Il est midi quand nous atteignons Ouarzazate, pour prendre notre chambre à l’hôtel La Vallée, en pensant pouvoir nous reposer un peu avant la fête. Il n’en est rien, déjà les futurs époux avisés de notre arrivée (téléphone arabe oblige sûrement Mohamed que nous avions croisé au tichka), nous informent que nous sommes attendus pour le déjeuner dans la famille et nous rejoignent à l'hôtel.
Les rues fourmillent d'ouvriers et passants, il y a très peu de touristes (étrangers) les vacances scolaires commencent seulement ce soir en france. Autant, la famille et les proches s'activent autour du lieu des festivités, autant dehors les rues de Tabount et Ouarzazate changent d'aspect en raison de la visite du roi. Des trottoirs naissent, les rues se goudronnent, des lampadaires s'installent (des centaines, sur les axes principaux), de très nombreux arbres et palmiers sont plantés et cela en quelques jours et nuits seulement! La métamorphose est époustouflante, cette conjugaison d'évènements nous laisse imaginer que c'est pour le mariage... Soyons rêveur.
Heureux d'être enfin arrivé, nous partageons le succulent et traditionnel couscous du vendredi avec toute la famille, celle de Karima que nous connaissons déjà pour la plupart, et la mienne venue pour l'occasion et débarquée ici il y a déjà quinze jours.

ici en train de partager le thé avec la future belle famille


Sur nos conseils, mes parents changent d'hôtel, car il n'est pas assez aéré, il est très sombre et le pire pour eux la chambre est à l'étage, il n'y en a pas en rez-de-chaussée, trop de marches pour des personnes âgées et usées par le travail. Donc nous les emmenons à la vallée, ils ont le privilège de choisir leur chambre, elle donne sur le patio devant la piscine. Le personnel y est très agréable et attentionné, de plus il y a une grande terrasse qui à une vue sur les jardins et sur le boulevard, pour le même prix ils s'y sentent mieux.





Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:24, édité 2 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 10:46

Le mariage
La fête bât son plein, les invités défilent par vague d'une cinquantaine de personnes. La tradition est respectée, les femmes et les hommes sont séparés. Les femmes chantent, dansent, jouent des instruments de musique. La cérémonie du héné marque le début du mariage avec le port de la première robe, la mariée en revêtira sept au total. Les hommes quand à eux récitent des versés du coran, ils passent leur journée à prier à la gloire des mariés et de la famille et à manger, ça contraste franchement avec le groupe féminin... Nous avons choisi de vivre le mariage côté féminin. Les plats se succèdent, poulets rôtis, couscous, etc... on n'en peu plus de manger!



Les femmes dansent et chantent dans la rue, autour de deux jeunes femmes qui exhibent chacune sur la tête un plateau chargé de cadeaux.

la coutume veut, que l'on offre au couple du sucre, des fruits secs.


Les youyous rythmes le cérémonial très haut en couleurs, c'est une façon de permettre au voisinage de partager les festivités.
La fête durera trois jours, le premier est pour la famille proche, le second est réservé au reste de la famille et aux amis, le dernier jour est pour les voisins et le village.
Les mariés termineront leurs noces par une virée nocturne sur la place de Ouarzazate avec les derniers irréductibles de la soirée. Trois jours quasi non stop, c'est long.

lien de l'album photo: http://baroud.forumpro.fr/t442-mariage-berbere





Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:25, édité 2 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 11:07

les balades
L’oasis de Fint
Lundi 25, réveil normal pour tout le monde, sauf les mariés qui ont décidés de faire la grâce matinée, ça se comprend un peu, ils ont choisis de prendre une chambre à l’hôtel, pour récupérer un peu, nous avions profité de l’info pour réserver 3 chambres côte à côte, une pour nous, une pour les parents et une pour les mariés.



On se retrouve sur la terrasse au bord de la piscine à 8h00 pour prendre un petit déjeuner à la marocain. Jus d'orange frais, crêpes berbères, galettes, kawa, tout va bien le soleil pointe le bout du nez, il commence à faire bon.
Je n'ai rien prévu de précis avant de partir de france, aucun véritable itinéraire, juste de vagues objectifs. Je fais place à l'improvisation, mais avec mon pc portable et les guides Gandini sous le coude.
Aujourd'hui, petite balade simple, direction l'oasis de Fint, je sais les anciens y sont allés la semaine dernière, mais en scénic et n'ont donc pas traversé le oued. Un pic nic dans la palmeraie au milieu du décor naturel du film Astérix devrait le faire.
Nous prenons la route, puis très vite la piste, en faisant un petit détour histoire de passer au pied d'un plan d'eau non loin, car j'avais envie de voir les outardes. Malheureusement il n'en sera rien, des camions font les aller retour et ont chassés les grands volatiles (espèce protégée que l'on peut apercevoir dans le sud de la france l'hiver, mais devenu rare). Nous quittons un instant le chemin qui descend à l'oasis pour aller sur le surplomb, admirer la palmeraie dans son écrin, une vue de l’oasis sur 180°.
je me gare sur un rocher après l'avoir gravit, rien de bien méchant pour le cruiser, mais impressionnant pour nos hôtes, qui monte dans un 4X4 pour la première fois. Les anciens ont la boule au ventre, ne connaissant pas la réaction d’un tout terrain, pourtant je me positionne de manière à ce qu'ils puissent descendre en sécurité et au plus prêt de l’aplomb rocheux. La vue est une merveille, il aurait été regrettable de ne pas y faire un saut, confessent ils. Un quart d'heure plus tard nouveau grand moment quand nous nous apprêtons à traverser le oued qui coule fort.
-Tu crois qu'on va pouvoir passer, demande mon père?
-Je lui répond franco, il n'y a pas de soucis, avec le snorkel on a de la marge.
Le franchissement se fait en souplesse, des autochtones nous suivent à pied, les chaussures dans les mains et de l'eau jusqu'à la taille. Nous ne sommes plus qu'à une trentaine de mètres du lieu du picnic, quand nous nous interrogeons sur la possibilité de bivouaquer, car des tentes prennent toute la place. Hassan descend voir et demande si on peut se mettre dans un coin, on lui répond qu'il n'y a pas de problème, ils sont en train de démonter le campement et attendent le camion pour charger.



En bon musulman, nous sortons du vin pour accompagner le repas, du coca pour les anti alcool et nous trinquons avec un excellent thé marseillais.



La journée se poursuit avec une visite à pied de la palmeraie, découverte des potagers et des faux décors du film Jésus. Nous rentrons à l'hôtel en fin d'après midi, les anciens ont besoin de se reposer, mais nous partagerons tout de même un thé avec des gâteaux, avec les mariés qui nous rejoignent pour visionner les photos du mariage.





Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:27, édité 2 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 11:22

La vallée rose
Mardi, petit déjeuner identique à celui de la veille, les époux partent régler des formalités administratives, alors que nous prenons la direction de la vallée rose, direction le mont Sarho. Nous fuyons le parcour du roi, des centaines de gendarmes et militaires jalonnent la route. Nous bifurquons peu avant Skoura pour attaquer l'ascension. Les virages se succèdent, tout comme les cols, nous croisons un nissan immatriculé à marseille, on échange un salut. Nous poursuivons en quête d'un lieu plat à l’écart de la route, mais au soleil et avec un ombrage possible pour notre casse croûte. Finalement un semblant de trace qui descend vers le lit du oued s'offre à nous. Le toy tangue à chaque grosse pierre franchie, puis nous arrivons sur une grosse ornière, mais elle ne nous arrête pas, il ne reste que quelques dizaines de mètres pour atteindre un lit de sable.
De gros rochers roses font office de chaise. Nous nous déplaçons à deux reprises pour suivre la courbe du soleil, à cette époque il descend très vite et à l'ombre il y fait plutôt frais.



Tout le barda est rangé, nous commençons à ramasser des cailloux (un chacun) ça sera le tout début d'une collection. Pas trop gros, mais d'une belle forme et d'une couleur prononcée, bien rose, d'ou le nom de la vallée rose, adjacente à la vallée des roses. Nous remontons sur la route presque plus goudronnée, la nature reprend ses droits au fil des ans. La vallée de Tassaout dévoile ses trésors, contraste flagrant avec Fint, paysage totalement différent, ici la verdure est reine, le oued coule en permanence, les jardins sont entretenus et organisés à l'image d'une ville bâtie par des légionnaires (tirée à quatre épingle). Les habitations à flanc de coline exposées au soleil affichent leur appartenance à la vallée, par la couleur des murs de pierre.



Après quelques 100 kilomètres, nous rebroussons chemin pour arriver après le coucher du soleil. La soirée se termine par un super couscous berbère chez les parents de Karima, nous le mangeons dans la plus pure tradition locale, à la marocaine, oumnia assise sur mes genoux a une grande envie d'y goûter, aïe aïe aïe, mais c'est qu'elle en raffole, à tel point que je n'ai pas la possibilité d'y goûter. Les gènes parlent, c'est bon signe, tant mieux!

lien de l'album photo: http://baroud.forumpro.fr/t431-vallee-rose-gt1-q1







Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:28, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 11:39

Au lac de Ouarzazate
Mercredi 27 octobre, petite, mais belle journée sur les rives sud est du grand lac de Ouarzazate, super lieu de bivouac. Après les brochettes improvisées préparées d'une main de maître par Hassan,



je déploie la tente de toit pour permettre à la petite 15 mois de faire sa sieste à l'ombre des tamaris. Nous flânons, sieste quasi généralisée, il fait si bon, pourquoi s'en priver.



Je tourne quelques images de la splendeur sauvage, ainsi que des locaux qui pêchent à la ligne, de l'eau jusqu'aux aisselles, certains n'ont qu'un bout de fil avec un bout de bois comme flotteur. L'après midi passe, les pêcheurs partent, j'interpelle l'un d'entre eux qui rentre en mobylette, pour voir ses prises. Fièrement il nous montre 5 ou 6 poissons blancs et une carpe d'une trentaine de centimètres. Le repas de sa famille est assuré ce soir pour lui.













Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:30, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 11:50

Le désert des tartares
Après avoir consulté longuement le Gandini au petit déjeuner de ce jeudi matin, je choisi d'emmener la troupe dans le désert des tartares (du nom du film) il se situe au nord de Ouarzazate et à l'est d'Aït Benhadou (déjà visité avec les nouveaux époux en scénic, peu de temps avant notre arrivée). Un bref passage au souk en ville pour prendre de quoi faire une grillade et nous attaquons immédiatement les pistes derrière les studios de cinéma sur la route de Marrakech,



navigation au cap. Je rentre sur le gps, les coordonnées de chaque way point au fur et à mesure de notre progression, la piste n'est pas marquée, j'ai la sensation de rouler comme le font les gazelles quand elles participent au rallye des gazelles, le gps en plus. Nous passons plusieurs fois des oueds asséchés et au détour d'un virage je quitte volontairement le semblant de trace pour poursuivre un iguane du grand erg marocain,



Hassan se prépare à sauter du toy pour attraper la bête, mais il est plus rapide que nous et se cache irrémédiablement dans son trou. On abandonne au bout d’une centaines de mètres, une course poursuite digne d’un Paris Dakar. On continue a progresser sur un plateau d'une vingtaine de kilomètres de long, à la végétation rase, parsemé de pierres et entrecoupé de nombreux oueds asséchés en provenance de la montagne.




Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:31, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 12:03

Nous ferons notre bivouac quelques kilomètres plus loin, au pied du oued.
Nous ne croiserons aucune âme dans ces décors de carte postale. Nous arrivons sur les premiers coteaux, cap sur Telouët, la piste est délicate, mais ça passe. Nous sommes le seul 4X4 à passer par là depuis bien longtemps, quel dommage, le paysage est splendide. La piste à flanc de montagne est plus marquée, elle est étroite, en dévers, mes parents apprennent à quoi sert un 4X4 sans aller jusqu'à ses limites (on en est loin) je sent les regards derrière mois éviter le côté précipice, je progresse tranquillement pour laisser le temps à notre ami Hassan de faire quelques clichés en situation.



Il choisi de couper tout droit pour nous rejoindre et galope comme une chèvre, nous n'attendrons pas longtemps. Nous nous arrêtons quelques instants devant d'anciennes bergeries troglodytes, abandonnées depuis longtemps.
Au loin on aperçoit un troupeau de moutons, des habitations ne devrait plus être très loin, ou tout au moins un campement de nomades. Effectivement nous arrivons plu tard devant une ferme berbère, qui signale un changement de cap. Passé le col, l'oued trialisant offre des pauses à l'objectif de l'appareil photo, les lauriers roses apportent une touche de verdure dans cette aridité.



Il y a bien un acacias de-ci de-là, mais toujours pas d'ombre exploitable à l'horizon, les plantes les plus hautes font à peine deux mètres.
Nous débouchons au plein milieu d'un terrain de foot, pour continuer, nous devons lever le bout de bois qui sert de barre transversale.



Pour reprendre le bon cap nous descendons le gros talus puis très vite nous trouvons une piste marquée qui s'élargit, c'est bon signe car le village ne doit pas être bien loin. En effet, le virage débouche sur une vallée verdoyante et habitée.




Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:33, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 5 Avr - 12:12

Nous avons rejoint l'axe Aït Telouët. Brochette de boeuf et pommes de terre à la braise pour le repas tardif, faute d'ombre, mais quel régal, pour tout le monde. Nous faisons l'attraction de jeunes habitants du coin, ils font des allers et retours à dos d'âne. Oumnia les attirent, ils voient bien que nous sommes européens, mais que la petite à une teinte locale, ce qui nous vaudra d'engager la conversation. Hassan fait le traducteur, je leur donne quelques friandises pour obtenir une photo. Oumnia pose non sans appréhension sur le bourricot, je fait le cliché, juste à temps.



Nous reprenons le cap au sud et passons devant la magnifique cité classée au patrimoine mondiale de l'Unesco puis, plutôt que de rentrer par le goudron je choisi de revenir vers le désert des tartares pour aller voir les décors du film Gladiator. Nous y parvenons au bout d'une heure. Les décors commencent à se dégrader, ils servent de parc à mouton, sur les hauteurs du décors, des abris sous roche sont utilisés par les moutons, leurs déjections jonchent le sol, il y a une odeur nauséabonde dans l’air, je ne traîne pas plus longtemps là, maintenant que les images sont dans la boîte.
On revit le film, on se plonge très facilement dans certaines scènes notamment à la place des prisonniers dans le couloir qui les mène aux arènes pour le combat ultime.
Le décor est gigantesque, on prend la mesure du temps qu'il a fallut pour le construire.



Sur la piste du retour, on passe non loin d'un campement, probablement celui de Fint qui s’est déplacé pour accueillir de nouveaux congressistes européens venus se ressourcer au frais de la princesse, nous les croisons dans les Prados estampillés agence de tourisme, de retour chez eux ils targuerons qu’ils ont fait le Maroc en 4X4.
On est à mille lieux du vrai maroc!
En tout cas c'est sûr c'est pas le notre!
C’est pas du tout comme ça que je l’avais envisagé la première fois, ni les prochaines.

l'album photo: http://baroud.forumpro.fr/t421-le-desert-des-tartares-gt1-p3-p4-p5




Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:34, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Jeu 7 Avr - 22:08

Vendredi tranquille
Se vendredi, il fait très chaud 31°, nous passons une journée pépère pour permettre à tout le monde de souffler un peu.
Pour midi, nous nous rendons sur la grande place de Ouarzazate pour déguster un tajine kefta(boulettes de viande hachée, tomates, oeuf), très apprécié de tous. Nous regardons les photos des sorties de ses derniers jours en dégustant un thé à la menthe accompagné de gâteaux.
Le soir, nous rendons visite à un couple marocain qui a recueilli un enfant en même temps que nous. Les retrouvailles sont sincères et chaleureuses.

Oumnia et Moad, pas très bien réveillé!


Les enfants ne se reconnaissent pas (trop jeunes) pourtant ça ne fait que 8 mois...

8 mois plutôt


2 liens:
http://baroud.forumpro.fr/t351-rando-maroc-pour-une-bonne-cause
http://seule-o-monde.e-monsite.com/





Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:35, édité 2 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Sam 9 Avr - 12:35

La vallée de Tazenakht
Samedi 30 octobre, Hassan est rentré pour gèrer son affaire à Ouzina. J'opte de faire un saut à Taznakht pour promener la famille. C'est la piste de Fint, nous traçons afin de profiter pleinement de la journée.
Des écureuils de barbarie attirent notre attention, dès qu'on les aperçoit, ils rentrent se cacher au fond de leur terrier. Les montagnes sont des amoncellements de pierres. Des cailloux, que des cailloux à perte de vue, sur des dizaines de kilomètres, pourtant il s’en dégage un côté magique. Au passage nous en ramassons un ou deux pour notre collection, évidemment.



La piste est magnifique, large roulante, elle donne envie d'appuyer sur le champignon, mais dès qu'on est un peu élancé, nous devons ralentir pour croiser un véhicule de tourisme. C'est une liaison importante, ça circule pas mal. Le goudron ne devrait pas tarder, on devine l'ancienne piste tantôt à gauche tantôt à droite. ils ont beaucoup oeuvré pour améliorer la qualité de roulage et supprimer de nombreux virages, c’est sûr ceux qui ont connu cette piste d’antan, seront déçu en y revenant. Malheureusement c’est de plus en plus le cas dans tout le royaume, désenclavement des villages retirés oblige.



J'aperçois un magnifique palmier dans le lit du oued, arrivé sur le pont qui enjambe le oued partiellement en eau, j'emmène le cruiser sur le bas côté, je cherche un passage pour arriver dans le cours d’eau, une fois fait je parviens à emmener l'engin au pied du palmier pour prendre notre repas à l'ombre. Le ramassage du bois n'est pas si facile qu'il n'y paraît, il n'y en a quasiment pas pour faire notre grillade...
La suite du périple est magnifique, nous passons de vallée en vallée, puis au détour d’un village le chantier bas son plein, les ouvriers s'affairent à construire la nouvelle liaison Ouarzazate Agadir à flanc de rocher en surplomb du oued, se qui implique que nous soyons contraint de traverser de temps à autre pour changer de rive et suivre l’ancienne piste. Nous croisons de gros engins de chantier qui oeuvrent sur le passage, pour éviter d'attendre je prends le bas côté, pour contourner la zone. Les ouvriers agitent les bras pensant que nous n'y parviendrons pas. Pour un toyota monté sur proflex, c'est un jeu d'enfant et hop affaire règlée. Le village de Tazenakht arbore ses tapis, nous sentons que nous sommes hors saison, il y a très peu d'agitation.
L'heure s'écoule, nous poursuivons par le goudron, de toute façon il n'y a pas le choix pour rentrer sur Ouarzazate. Je presse un peu le pas car le couscous nous attend ce soir. Une fois de plus Oumnia sera la vedette de la soirée.

l'album photo: http://baroud.forumpro.fr/t437-vallee-de-fint-a-tazenakht-gt2-f1




Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:36, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 10 Avr - 12:37

Le souk du dimanche
Le grand souk se passe le dimanche, nous nous y rendons pour faire vivre cette ambiance particulière, haut en couleurs et parfums. Des centaines d' étales, parfois à même le sol, mais la plus part sur des toiles et quelques privilégiés sous des tentes.



Quelques marchands vendent même leur produit depuis la benne du poids lourds, ainsi ils écoulent quelques tonnes d’oignons, carottes, oranges en une matinée en faisant le minimum de manipulation, plutôt surprenant. Il y en a pour tous les goûts, nourriture, épices, vêtements, quincaillerie, etc... après en avoir fait quasiment le tour, le vent se lève et se fait de plus en plus fort. Habituel pour la région, c'est une tempête de sable qui sévit. Nous avons droit au baisé de Ouarzazate pour la journée.
La balade est cuite dans ces conditions, on se rabat sur un repas au Douyria, juste à côté de la kasbah Taourirt.



Très beau cadre, bon accueil, si vous n'avez jamais mangé de dromadaire, c'est une très bonne adresse pour cela. La pastilla de dromadaire au figue fait l'unanimité et Oumnia finira même mon “yaourt maison”, il est trop bon, je pense, puisque je ne peux pas le goûter.



Le lundi est plutôt tranquille, avec un petit tour en ville. Repas brochette sur la place avec une invitée en prime, une maman française qui a adoptée un petit garçon en même temps que nous, dans la même crèche.







Dernière édition par gigi le Mar 12 Avr - 22:39, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 12 Avr - 22:13

La cascade de Tizgui
C’est vers la cascade de Tizgui, que je décide d’embarquer ma troupe.
La route qui mène de Ouarzazate à Agdz en direction de Zagora est très sinueuse, c’est en arrivant au sommet d’un col à quelques encablures d’Agdz, qu’il faut bifurquer. La piste est très marquée, large au départ et plus étroite par la suite. Au bout de quelques kilomètres, j’arrête le toy, pour montrer sur notre gauche un cimetière musulman, dans un immense champ de cailloux. Pour les non initiés, ça ne tape pas à l’oeil, seul des pierres dressées matérialisent les tombent. On peut croire qu’il est au milieu de nulle part, mais en faisant bien attention, on devine des habitations à un ou deux kilomètres environ...
Nous poursuivons en direction du Drâa. Le chemin se divise, avec une option à flanc de colline très défoncée, que nous empruntons dans un premier temps, car il correspond mieux au cap, mais vu l’état qui empire, je décide de prendre l’autre option, c’est d’ailleurs à cette fourche qu’il faut se résoudre à quitter le véhicule et poursuivre à pied environ une demi heure, pour aller voir la fameuse cascade de Tizgui. Une très belle cascade à fréquenter en mai juin, pour profiter de la baignade, un très bon moment en perspective, assurément une note de fraîcheur au coeur de la saison chaude.



Donc je disais, la seconde option descend directement dans le lit du oued, par une piste qu’il faut deviner, mais ça passe, sans difficulté.
J’opte pour rester grignoter là, à l’ombre des tamaris et palmiers, avec une vue imprenable sur le Drâa.



On ne va pas déroger à la tradition, tente de toit ouverte pour permettre à la demoiselle de faire sa sieste. Pendant ce temps là, je vais flâner sur les rives du oued en quête d’une photo animalière, je me contente de quelques clichés de 4X4 et motos ayant pris la même destination que nous, eux dans l’autre sens.
Il se fait déjà tard et nous reprenons le volant. Ainsi qu’indiqué dans le guide Gandini, la partie du oued est très roulante, ce qui est loin d’être le cas, pour la suite, heureusement les amortisseurs Proflex prennent alors tout leur sens, ils absorbent généreusement les chaos de la piste. Nous enchaînons quelques virages extrêmement serrés, puisqu’il est absolument impossible de poursuivre dans le lit du Drâa, celui ci coule très fort, tant mieux pour la population.



Avant d’atteindre les premiers villages en périphérie d’Agdz, nous devrons escalader la montagne avec nos quatre roues motrices, ici plus de piste, seulement d’énormes rochers presque plats suivants le dénivelé de la pente, donc tout en dévers. Nous passons sous l’oeil hagard d’un couple de berbères revenant probablement du souk.
Je décide à être sur Agdz, de rendre visite à un couple franco marocain qui tient un magnifique gîte dans la palmeraie. La kasbah Azul, nous ouvre ses portes, Sylvie et Nasser, nous font visiter les lieux avant de partager le thé.



Nous avions dîner chez eux en leur compagnie et plusieurs notables de la région, ce fût un très bon moment. Nous rentrons tardivement à l’hôtel, tout le monde satisfait de cette belle journée. Les mariés rentrent de leur voyage de noces, avec un passage à Marrakech pour le visa.

l'abum photo: http://baroud.forumpro.fr/t423-cascade-tizgui-oued-draa-gt2-g1






Dernière édition par gigi le Ven 22 Avr - 8:39, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 12 Avr - 22:41

La vallée du Dadès
Pour la dernière ballade des parents au Maroc en notre compagnie, j’envisage de les emmener visiter les gorges du Dadès.
Aller vers la civilisation, voir que le pays recèle bien des trésors et richesses et leur montrer qu'il n'y a pas que du désert autour de Marrakech.
Tout va commencer par la succession de grandioses Kasbahs tout le long de la route qui nous mène à Boumalne au coeur de la longue palmeraie. Tout le contraire de tout ce qu’ils ont vus jusqu’à ce jour, des étendues désertiques, des vallées perdues, la pauvreté de la population, le peu de cultures et de végétations diversifiées et d’immenses étendues de pierres et roches à l’image du sol lunaire. La vallée du Dadès est tout l’inverse. Sur cent kilomètres, les villages se touchent. Le Dadès abreuve généreusement les palmeraies, d’où la prospérité qui y règne.
Les dattiers sont chargés en fruits, de gros fruits qui brunissent bien, et annoncent le début d’une belle récolte.
Nous arrivons finalement dans la commune d’origine de notre fille, c’est un retour aux sources pour elle. Nous prenons un cliché devant l’une des nombreuses fresques de la ville.





Personne ne sait de quoi sera fait son lendemain, c’est ainsi que nous accomplissons son premier pèlerinage. C’est sûr, Oumnia ne s’en souviendra pas, mais la photo attestera de ce moment unique, pour un enfant abandonné. Nous cherchons en vain une pièce d’agneau dans les différentes boucheries, cela fait d’ailleurs de nombreux jours que nous voulons en acheter. Je ne comprend pas que dans un pays où l’on ne voit qu’une rare vache, mais une profusion de troupeaux de moutons, qu’on ne puisse trouver sur les étals que du boeuf! Une nouvelle fois résigné, je me rabat sur deux belles côtes de boeuf, que je compte bien faire griller tout à l’heure. Le ravitaillement fait, nous partons pour les gorges.



A l’approche des fameuses gorges du Dadès, la magie opère de nouveau, c’est pourtant la quatrième ou cinquième fois que j’y passe.L’époque et l’heure offrent des couleurs différentes à chaque passages en montant comme en descendant de l’Atlas, une fois de nuit, une autre au printemps, une autre en automne, bref, des cartes postales différentes dans nos albums.

l'album photo: http://baroud.forumpro.fr/t374-ouarzazate-toundoute-ait-benhadou-dades

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Jeu 14 Avr - 9:01

Dernier jour à Ouarzazate
Le lendemain, nous préparons notre départ pour continuer en solo notre raid, car l’objectif est de descendre sur Tan Tan. La journée est consacrée au repos et aux bagage il faut réinstaller le siège auto et charger le cruiser pour sa dernière boucle.
Une tournée d’adieux à nos amis et belle famille, mais avant cela il nous reste une ultime chose à réaliser, passer chez le bijoutier pour qu’il perce les oreilles d’Oumnia, c'est important, d’autant plus que le coiffeur lui a fait une coupe garçon. Comme cela avec ses boucles dorées, elle retrouve une part de féminité.


_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Jeu 14 Avr - 9:33

A nous l’aventure, direction Mahmid
Nous quittons tout le monde pour vivre notre aventure. Sur la route nous croisons furtivement un ami que nous sommes venus visiter à Zagora. Nous ne pensions vraiment pas le voir car injoignable depuis un trois semaines. Finalement nous ne le verrons quelques minutes sur le bord de la route, ce mois ci a été très difficile pour lui, énormément de travail et en déplacement. Il part à Tinherir se ressourcer en famille, il nous propose de rebrousser chemin pour déjeuner ensemble, mais nous déclinons l’invitation.
Je veux avancer, plutôt que de rester une nuit à Zagora, je décide de rejoindre Mahmid, en passant par la palmeraie de l’autre côté du Drâa. De magnifiques jardins clôturés par des murs de pisés jalonnent la piste. Les dattiers aux branches chargées offrent leurs fruits à portée de mains.



Nous croisons deux 4X4 espagnols, ce seront d’ailleurs les seuls. La piste contourne un village à l’opposé du cap, je choisi donc de prendre celle qui est au cap, mais elle devient de plus en plus étroite, à tel point qu’avec le pare soleil baissé je ne vois pas une branche qui m’accroche la tête du snorkel, résultat, il se rompt, furieux de l’avoir cassé, je le rafistole avec du gaffeur, plus communément appelé scotch américain.
A ce stade, j’ai parcouru beaucoup trop de distance pour avoir envie de faire demi tour, je choisi alors de prendre le cap vers la piste que l’on voit de l’autre côté du champ de cailloux.
Les pierres sont de plus en plus grosses, Je modifie ma trajectoire en conséquence lorsqu’un passage s’offre aux roues, mais c’est une ornière infranchissable qui met à mal ma progression, au bout de longues minutes et deux bons kilomètres nous rejoignons enfin la piste principale.
Les kilomètres défilent, ainsi que les petits villages, ni moi ni mon épouse ne reconnaîtrons le blède où nous avions rencontré une jeune fille d’une dizaine d’année qu’une famille acceptait de nous confier, car trop pauvre et pour donner une possibilité à la plus jeune de s'en sortir et ainsi aider sa famille. Nous y étions allés de nuit avec un guide et à la tante de la petite. Cette escapade avait eu lieu lors du raid 2009, nous avions quitté notre groupe l'après midi pour cela.
Dommage! je me serais bien arrêté quelques minutes rendre visite à cette famille afin de me délester de quelques affaires. C’était une gentille famille, de seize enfants, assez pauvres mais bien moralement, nous avions partagé le thé avec eux tout en consultant le livret de famille que le père nous avait donné à lire, c’est d’ailleurs comme ça que nous avons pu savoir qu’elle s’approchait de ses onze ans et non huit comme notre contact nous l’avait laissé entendre. C’est vrai qu’en la regardant, elle était frêle, pas très grande et pouvait avoir seulement huit ans.
Il en sera autrement puisque c’est Oumnia que nous avons ramené en France.
Nous poursuivons, mais c’est sûr je retrouverais cette maison et je m’y arrêterais.
On ne peut pas passer à Zagora sans aller rendre visite à Ali, mais malheureusement le garage est désert et son land n’y est pas, alors nous continuons notre chemin.



C’est à la tombée de la nuit que nous entrons dans Mahmid, L’idée d’aller faire le bivouac dans les dunes est cuit, alors on se rabat sur l’auberge camping à la sortie du village.



La nuit est bruyante, heureusement que nous sommes à l’écart de la ville. Les chiens aboierons sans discontinuer.

lien vers l'album photos: http://baroud.forumpro.fr/t430-agdz-zagora-mahmid-iriki-foum-zgidgt2-g2-g9-g8


Dernière édition par gigi le Ven 15 Avr - 10:11, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Ven 15 Avr - 10:09

Et si on allait faire un tour à Chigaga
Au petit matin, je guette le lever de soleil, quelques 4X4 passent, mais très peu, visiblement des autochtones.
Je suis les conseils du maître des lieux, qui me donne le cap à prendre pour éviter de me retrouver piégé dans le sable mou.
A plusieurs véhicules, c’est déjà pas facile, alors seul, n’en parlons pas, j’ai pas envie de sortir la pelle et les plaques à sable de suite.
L’info est bonne, c’est d’ailleurs par là que passe les agences de tourismes, l’autre piste est privilégiée par les européens en mal de sensations.



Je mets le cap sur les dunes pour que la petite fasse des châteaux de sable et pour retrouver quelques sensations.
Bien que je sois seul, je m’aventure dans le sable chaud, je négocie quelques dunettes pendant une poignée d’heure, puis je décide de m’arrêter à l’ombre d’un de ses arbres inutiles à grosses feuilles, dont les fruits ne sont mangés par aucun animal. Notre protégée se défoule au sommet d’un énorme pâté de sable.



Uranie se déchaîne, elle aussi comme une folle. C’est que du bonheur, finalement chacun y trouve son compte.
Je continue encore de longues minutes à me délecter dans les dunes, grâce à la préparation du Land Cruiser, j’arrive à avoir des sensations similaires au quad, la façon de négocier les dunes, passer d’une crête, au fond d’une cuvette et remonter sur l’autre versant avec l’élan, puis laisser mourir en bascule la voiture, pour pouvoir repartir de plus belle avec un léger filet de gaz.
J’ai pris soin d’avoir dans le coffre le matériel de déplantage traditionnel, plaques à sable, pelle, mais aussi très utile la sangle cinétique, surtout quand on est seul!
Les heures s’égrainent irrémédiablement quand il faut se résoudre à quitter l’erg pour faire cap sur l’oasis sacré.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Sam 16 Avr - 9:07

L’Oasis sacrée
Sur la carte il n’y a aucune piste directe qui fait la transition, sur le terrain de nombreuses traces convergent dans ce cap, y en a t’il une qui va nous y conduire. J’ai bien le Gps à bord, mais je ne m’en sert que pour le cap, c’est tout ce qui compte. En outre il m’indique la distance qu’il me reste à parcourir avant d’y parvenir, c’est bien là l’essentiel.
J’opte pour prendre des traces de traverses, sauf que celles ci s’arrêtent net à un campement nomade en pierre, pourtant elles étaient bien marquées et fraîches! Que cela ne tienne je poursuis mon chemin.



Je rentre dans un canyon en zigzaguant le long des rochers pour aller récupérer un lit de sable de-ci de-là . Mais plus je progresse plus les rochers sont imposants et plus l’accès à des bandes roulantes sont difficiles à atteindre. Sur la carte du gps, la piste est à environ trois kilomètres à vol d’oiseau, encore loin pour l’atteindre rapidement. Il est trop compliqué à ce stade de faire demi tour vu l’enfer que nous venons de passer, finalement une opportunité s’offre à nous, un accès un peu raide mais qui permet de s’échapper du canyon et sans danger, soit ça monte, soit ça ne monte pas et dans ce cas il faudra continuer à progresser dans le canyon. Il y a 6 à 7 mètres à grimper assez raide, mais après c’est du gâteau. La première tentative ne fonctionne pas, pas assez de gaz et madame stresse et le communique, je lui demande de me faire confiance et de monter à pied si elle le veut. Finalement la seconde tentative est bonne, à grand renfort de puissance, blocage enclenché, je parviens à récupérer la zone stable de la colline, la marche tant redoutée est derrière nous, je monte jusqu’à son sommet, il doit bien y avoir 300 mètres de dénivelé, pour avoir une vue sur 360°. De là haut je peux voir la meilleure façon de rejoindre le chemin, si convoité.
Jusqu’à présent j’ai pu vérifier que les pistes se dédoublaient pour se regrouper plus loin, mais cela fait deux fois au moins, que cette théorie ne se vérifie pas. Pas plus que le dicton: tous les chemins mènent à Rome!
Je n'aurai malheureusement aucun cliché de ce passage entre les deux pistes principales, on ne peut pas être pilote, navigateur, photographe, caméraman, le tout en même temps, en subissant la pression familiale!
Nous rejoignons plus facilement la fameuse piste si convoitée, qui nous amène jusqu’à l’oasis sacrée. Les palmiers sont malades, les quelques arbres ayant résistés aux longues sécheresses sont chétifs, ça manque cruellement d’eau. A l’abri du soleil nous nous restaurons, nous ne voyons personne, ni aucune voiture à l’horizon.



La suite, c’est une piste infernale le long du Djebel Bani qui nous conduit au lac Iriki en passant par la zaouia sidi-abd-en-nebi. Je maudis cet itinéraire, que j’ai moi même choisi par facilité du fait que je roule seul. J’espérai croiser d’autres véhicules, je ne verrai qu'un ou deux campements nomades.



Il s’avère très éprouvant autant pour l’homme que pour la machine, les amortisseurs souffrent, de plus il n’offre pas un très grand intérêt visuel. Je le saurai pour les prochaines fois.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Dim 17 Avr - 10:21

Le lac Iriki
C’est une toute autre histoire quand nous parvenons sur le lac, c’est le calme plat, mer d’huile, je serais emmené à dire en temps qu’ancien marin de profession, plus aucune secousse pour nous rappeler l’enfer des dernières heures, c’est vraiment reposant.



Tout le monde à besoin de se dégourdir les pattes et le lieu est magique, on y passe toujours trop vite, c’est bien d’y faire une pointe de vitesse, un run comme dirait les jeunes, mais c’est bien aussi d’en profiter, de flâner, de marcher, d’admirer les mirages, les oiseaux qui nous narguent, palper le rythme de la vie locale.
Nous nous arrêtons donc...



Tantôt bébé court devant la voiture, tantôt c’est le chien qui poursuit Oumnia.



C’est un moment privilégié avec ma fille, hystérique de bonheur pendant que Marie pilote le toy pour les besoins de la caméra et dessine de grands cercles sur la surface plane du lac, en soulevant une poussière fine. Nous sommes heureux, c’est aussi ça le Maroc! Profiter de moments de détentes, vivre au rythme local, il y a un dicton arabe qu’il est de bon ton d’appliquer: “un arabe pressé est un arabe mort”
Alors nous prenons notre temps, il nous faut atteindre Foumzgid pour la nuit, de toute façon nous n’en sommes plus si loin.
Le passage à Foumzgid est quasi obligé, car c’est là que nous pourrons faire le plein de carburant afin de poursuivre vers notre objectif.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Lun 18 Avr - 12:45

Bivouac à Foumzgid
Tous les baroudeurs qui sont passés par là, savent qu’il y a un passage obligé au poste de contrôle militaire avant de bifurquer à gauche sur Foumzgid. C’est encore un grand moment qui nous attend, contrôle des papiers, questions habituelles. Le militaire s’interrroge sur le passeport marocain qu’on lui tend au milieu des autres, ben oui c’est notre gazelle, on a fait une kafala à Ouarzazate,
et là, grand sourire de respect et d’admiration, ce dernier nous congratule et nous remercie pour ce beau geste avant de nous confier que nous faisons désormais parti du pays. Il se pose toute fois une dernière question, mais vous résidez au maroc? Ben non, mais nous venons une à deux fois par an. Ainsi se termine la conversation, avec un grand et traditionnel “soyez bienvenue au maroc”, on se déleste de quelques biscuits secs et un ou deux aspirines.
La piste qui suit, est bien meilleure que quelques années au par avant, elle avait coûtée les amortisseurs du Jeep qui nous accompagnait (ceux ci n’avaient pas atteint les 15 000 kms) cela nous avait valu une séance de mécanique à grand renfort de meuleuse chez le semi mécano du coin (nous avions fait le travail nous même, il fallait adapter un amorto de Toy sur le Jeep) l’après midi complète fût nécessaire.

centre ville foumzgid


En attaquant le goudron à l’entrée du blède, nous découvrons une nouvelle structure d’hébergement, c’est d’ailleurs là que nous bivouaquons, un nouveau camping auberge à l’écart du village, parfait pour prétendre à un peu de tranquillité. Les sanitaires sont à la hauteur de nos exigences, propres et neufs, de l’eau chaude à volonté, ce qui nous avait fait cruellement défaut lors de notre dernière étape ici, chez l’habitant. Un groupe de quatre quatreux immatriculés dans le centre de la france nous y rejoindra dans la soirée, l’occasion d’échanger quelques propos, eux finissent le périple et font route sur Agadir, alors que nous, nous descendons sur Tantan, c’est le début d’une belle aventure.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par gigi le Mar 19 Avr - 11:26

Objectif Tantan
Nous quittons le camping de bonne heure car nous voulons être le soir même à Tantan plage, autant dire qu’il y a une grosse liaison à faire. Six à sept cents kilomètres, des traversées d’étendues désertiques peuplées de dromadaires.



En court de route nous devons faire un appoint de carburant. Par acquis de conscience, il faut profiter de toutes les occasions avant de tomber bêtement en rade. Et si la station suivante était fermée ou à sec! Je me souvient de deux années ou nous étions extrêmement ennuyés à cause de la grève des routiers marocains, pénurie de gasoil partout. donc mieux vaut prévenir que guérir... A cette occasion, le plein c'est fait de manière loufoque, ça aurait pu être fait à partir de bidon de deux cents litres, mais ça n'a rien d'exceptionnel, surtout dans le désert où l'approvisionnement ne se fait que de cette façon, par contre faire un plein comme avec une pompe à essence de mobylette avec une manette qu'il faut agiter pour faire remonter le carburant, c'est pas commun. Il faut un bon quart d'heure pour mettre quelques dizaines de litres dans le réservoir en relais à 3 compères, pourtant c'est une station est tout ce qu'il y a de plus officiel, plutôt surprenant sur un axe principal.
Les paysages changent à mesure que l’on se rapproche de la mer.
A l’entrée de Tantan, on ne peut pas passer à côté des sculptures géantes qui marquent l’entrée de la ville, les fameux dromadaires blancs, ni des nombreux contrôles de police et gendarmerie. On est désormais dans un secteur très surveillé, rien à voir avec le reste du maroc, sûrement pour filtrer l'immigration illégale.



L’arrivée à El Ouatia, plus connut sous le nom de Tantan plage se fera peu de temps avant le coucher du soleil, juste à temps pour faire un saut sur la plage et faire découvrir à Oumnia d’autres sensations, la mer. Des jeunes filles marocaines font les quatre cents pas sur le sable humide et sont attirées par Oumnia.
Elle attire l’attention, pourquoi?
Est ce notre présence qui éveille la curiosité?
Ou est ce son côté jovial?
Elles jouent quelques minutes ensemble sous notre regard protecteur.
Nous prenons nos quartiers dans une maison d’hôte bien côtée dans le guide du routard, mais nous n’en garderons pas un souvenir impérissable, à défaut de passer une excellente nuit et pas d’eau chaude, une chambre très moyenne, où le ménage n'a pas été fait depuis bien longtemps, nous mangeons de fabuleux poissons frais. Il y en a pour quatre personnes, bien plus que nécessaire, mais nous faisons honneur aux plats. Malgré cela j’estime que ça ne vaut vraiment pas le prix annoncé, je suppose que l’affaire a changée de propriétaire, ils font de leur mieux, mais ça ne suffit pas, en outre le tarif est très élevé...


_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5418
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2010)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum