Sondage

si je devais acheter un 4X4, qu'est ce que je choisirais comme solution?

27% 27% [ 4 ]
60% 60% [ 9 ]
13% 13% [ 2 ]

Total des votes : 15


carnet de voyage (MAROC 2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Mar 2 Juil - 13:43

Bon nombre de personnes s'imaginent que de refaire un raid au Maroc c'est toujours la même chose! Moi je dis que non, il n'y a qu'à lire chaque article que j'ai écrit sur les raids au Maroc pour accepter l'évidence. En effet il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en ligne de compte, partir seul, entre amis, en groupe avec un guide. La saison aussi permet de varier les plaisirs, même en empruntant des itinéraires déjà pratiqués et bien évidemment les pistes empruntées. Le Maroc offre une telle diversité de paysages, qu'en un raid il est totalement impossible de tout voir!
Ca serait d'ailleurs une énorme erreur de vouloir tout voir, bien que cela soit impossible, six mois ne suffiraient même pas.
Les à prioris que peuvent avoir certaines personnes sur le Maghreb, portent un préjudice considérable au tourisme marocain, il ne faut surtout pas faire un amalgame entre ce magnifique pays accueillant et les états du Maghreb qui ont vécus le printemps arabe, et où la situation politique n'est toujours pas stabilisée. C'est regrétable de ne jurer que par la Libye... Le Maroc recèle tellement de joyaux, qu'il faut se donner la peine d'aller le découvrir.
Donc j'encourage vivement les adeptes du tout terrain, à se rendre sur place pour être convaincu du bien fondé de mes propos, de plus en accédant à "baroud" vous pouvez consulter une riche bibliothèque relative au Maroc ainsi qu'un topic dédié aux meilleures adresses du Maroc.


Dernière édition par gigi le Dim 29 Sep - 23:12, édité 4 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Mer 3 Juil - 20:56

Sans conviction et parce que Philou me conseille de passer une annonce, je m'exécute et je vend mon kdj120 à quelques semaines de partir. Car, j'avais en tête de passer sur plus gros pour gagner en confort étant donné que nous sommes 3. Donc, changer de véhicule, me permet aussi de changer de tente de toit et ainsi gagner 40 cms de couchage, mais aussi changer de réfrigérateur pour le modèle 65 litres d'engel. Car il me tente bien, avec son compartiment congélateur. A 2 semaines du départ, je trouve enfin mon 100, un peu au dessus de mon budget, alors en négociant un petit peu, nous tombons d'accord. Sauf que pour partir il me faut terminer de l'aménager, meuble à tiroir, tente de toit, frigo, réserve d'eau, plaques etc...

Je fais alors chauffer ma carte bleue pour acheter le nécessaire manquant, en prenant soins de ne pas dépasser le budget global que je peux décemment mettre. Je préfère attendre que d'acheter du pas cher qui ne me convient pas!
Etait ce un signe?
Ayant probablement atteint le plafond, elle se retrouve bloquée, la semaine passe et toujours bloquée, je me rend au guichet en pensant qu'ils ont bloqué volontairement la carte en cas d'achats frauduleux. On me propose alors, de la remplacer. J'espère de tout cœur la recevoir avant le départ! C'était sans doute prémonitoire, car elle n'arrivera pas, je prend la précaution de retirer un peu plus que chaque voyage (sait on jamais)... heureusement que j'ai pris cette précaution, car la suite va me le prouver!
Nous quittons enfin la France pour trouver le soleil qui fait cruellement défaut à tout le monde. Nous prenons la route vers midi, alors que philou et bernard amorcent la descente que 2 heures plus tard, nous nous retrouvons le lendemain après Madrid. Les 2 bonnes heures de décalage de la veille se répercutent le matin, avant que nous nous retrouvions à la seconde près lorsque je m'engage sur l'autoroute, comme si je quittai les stands (en formule 1) pour rentrer dans la course (magique et extraordinaire à plus de 700 kms de la maison).
Formalité de douane accomplie rapidement, normal, nous sommes une petite dizaine a débarquer à Tanger med.


Dernière édition par gigi le Jeu 4 Juil - 13:57, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par wooki le Jeu 4 Juil - 13:24

encore geek cheers cheers cheers 
avatar
wooki

Nombre de messages : 1008
Age : 48
Localisation : sérignac (82)
Emploi : Informaticien
Ma machine : renegade 800 et KZJ95 TD VX
Date d'inscription : 07/01/2008

http://www.garonnaquad.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Ven 5 Juil - 13:46

Le premier bivouac sur le sol marocain a lieu sur une piste en cul de sac en surplomb de gorges, non loin d'un lac dans le rif, la  nuit est des plus paisibles et reposante, mais visiblement pas pour tout le monde, il y a encore des réglages de couchage à faire pour Bernard (décathlon et leur matelas gonflable c'est pas du top)

et ce n'est pas moi qui le dit car j'ai opté depuis bien longtemps sur du bivouac 5 étoiles. Malgré le budget prohibitif, mais quel bonheur de pouvoir improviser n'importe où, quel que soit l'environnement et en quelques secondes seulement...

En quittant le campement, nous avons le plaisir d’apercevoir des marocains à l'oeuvre, dans les champs de blés escarpés, au bord du barrage.

L'envie de faire un détour vers Chefchaouen est trop fort. Immédiatement nous sommes plongés dans la vrai ambiance marocaine.

Magnifique bourgade typique, aux étroites ruelles dans lesquelles nous trouvons d'innombrables petites échoppes aux dominantes blanches et bleues. Au marché j'achète 2 magnifiques gigots, cabri et agneau en prévision d'une bonne grillade, le soir venu. Nous flânons quelques heures avant de poursuivre pour déjeuner au motel rif à Ouezane. A notre arrivée, la salle de restaurant est bondée, résignés, nous nous installons en terrasse pour profiter du soleil, mais finalement nous sommes servis très rapidement.
La nuit qui vient nous avons prévu d'ouvrir nos tentes du côté d'Azrou. Vue l'heure tardive, nous ne ferons pas beaucoup de piste.
Il fait d'ailleurs déjà nuit quand nous nous installons. A plus de 2000 mètres d'altitude la nuit est fraîche et c'est un peu grogui que nous reprenons le volant pour la forêt des grands cèdres de l'atlas.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Dim 7 Juil - 12:32

Plus nous nous enfonçons dans la forêt, plus la nature deviens sauvage, au détour de virages des familles de singes prennent le soleil et détalent à la vue de nos 4x4, peu d'entre eux s'éloignent à distance respectable, alors que la majorité rejoignent les arbres et disparaissent très rapidement dans les plus hautes branches à l'abri des prédateurs, cela contraste énormément avec les singes qui vivent en permanence au contacte des touristes près du grand cèdre de gouro (un cèdre mesurant 40 mètres de haut) conservé debout, mais mort. A quoi bon, car nous en croiserons des dizaines d'autres et bien vivants cela, il est vrai nettement moins accessible par les hordes de touristes.
Nous roulons toute la journée dans ces forêts entretenues digne des plus beaux parcs, pas une branche morte, tous les arbres sont parfaitement taillés, déployant leurs plus belles branches.

Rien ne traîne sur le sol, pas même une branchette morte, plus tôt surprenant, vu la distance que nous avons parcouru toute la journée, nous sommes bien loin d'Azrou et ici il y a très peu de villages, tout simplement magnifique.
Cela fait déjà quelques minutes que nous cherchons un beau coin de bivouac, ceux mentionnés par gandini, nous plaisent qu'à moitié, car trop prêt de la piste. Philou, fini par nous dénicher la perle rare, bien qu'un peu venteux,c'est une plateforme parfaite pour 4 à 5 véhicules, en plus il y a du bois de partout pour notre feux de camp. Nous trouvons le moyen de positionner les 4x4, pour être à l'abri. La halte bivouac est plus tôt que d'habitude, ce soir il faut faire les brochettes d'agneau et cabri.

La veille nous avons pris nos précaution en formant un fagot de petit bois, il nous reste plus qu'à le compléter avec tout ce qu'il y a autour pour faire de belles braises. Tout le monde s'active soit au feu, soit à la confection des brochettes, à ces dernières, ceux sont les hommes qui s'y collent, ou soit au déploiement du bivouac. Quelques pommes de terre dissimulées dans la braise et c'est parti, pour un sublime repas. Il fait l’unanimité, c'est un délice. Heureusement qu'il y a le feu pour se réchauffer un peu. Nous sommes une fois de plus au dessus des 2000 et la nuit est fraîche.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Mar 9 Juil - 21:02

Nous levons le camp de bonne heure pour rejoindre par la piste au plus prêt du Jaffar afin d'éviter le goudron au maximum. Notre convoi s'arrête à Kerouchen, où c'est jour de souk, mais à peine sorti des voitures un prado officiel nous interpelle, c'est le caïd qui tient a nous offrir un pot au café du blède. entouré de son escorte nous discutons longuement autour d'un thé. Nous effectuons ensuite quelques emplettes, car au départ nous nous sommes arrêtés pour cela.

Nous nous retrouvons face à l'entrée du cirque, mais pas sur la bonne rive. Nous cherchons longuement le moyen de traverser le oued. Après une multitude d'échecs, nous y parvenons. Tant mieux car si non, il fallait faire un détour conséquent d'une quarantaine de kilomètres.
Du haut de l'entrée du défilé, plusieurs options s'offrent à nous, descendre faire la mithique photo dans les gorges et ensuite contourner le cirque pour avoir un point de vue panoramique
sur le Jaffar. Mais en empruntant le défilé, nous tentons de poursuivre, c'est payant, nos véhicules passent sans encombre, jusqu'au cirque. Plutôt grandiose, quand on sait que cet accès est très rarement pratiquable.

Au sortir du cirque, une mauvaise grimpette met à rude épreuve le cardan de mon 100, qui claque depuis déjà quelques jours. En première courte et au couple en évitant les braquages, je me sort sans difficulté de cette épreuve. Il reste encore pas mal de montagne avant d'arriver chez Ali à Zagora, que j'ai pris soins de prévenir, afin qu'il ait la pièce à notre arrivée.
La piste et désormais le goudron se succèdent pour arriver jusqu'à Imilchil (ça n'a plus du tout le même cachet), il nous faudra toute la journée pour y parvenir.
A l'époque ou le goudron était inexistant, il n'y avait que 2 auberges dans ce blède, aujourd'hui on en compte une bonne dizaine. Nous jetons notre dévolu sur une auberge retirée du village,
sur la route des lacs.

Bonne adresse, c'est, je crois, le gérant de la station service qui l'a montée. Elle est fermée, mais quelques minutes plus tard, nous avons tous nos chambres, l'eau
est chaude et c'est très correct. Un copieux petit déjeuner accompagné d'un jus d'orange pressé clôt notre séjour à Imilchil. Un bref allé retour en ville pour prendre le pain, ravitaillement à la station et c'est reparti, avec en prime des infos fraîches sur l'état de certaines pistes.
Philou a un gros besoins d'effectuer une commémoration sur un tronçon qui a effectivement bien changé depuis la dernière expérience périlleuse qu'a vécu le possesseur d'un land rover équipé de pneus d'origine, soit disant redoutables en toute circonstances. Le commercial à l'origine de ce mépris, n'a sans doute jamais pratiqué de tout terrain. Il était moins une pour qu'une catastrophe n'arrive ce jour là!


Dernière édition par gigi le Sam 17 Aoû - 9:41, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Jeu 11 Juil - 21:20

Passage obligé aux greniers de falaise d'Aoujgal, très léger détour pour accéder à ces agnifiques agadirs. La population locale a ouvert un petit kilomètre de chemin pratiquable en voiture, ce qui nous emmène au plus près des falaises, on a plus qu'une dizaine de mètres à marcher pour les contempler, il n'y a vraiment plus aucune excuse pour ne pas y faire un saut.
A peine sur place, nous sommes très vite pris en charge par des locaux qui ne demande qu'à nous guider dans ce chemin étroit à flanc de falaise, par une faille naturelle, contrairement aux greniers individuels creusés à même la roche. Certains agadirs ne sont accessible qu'en passant sur un ridicule tronc d'arbre en équilibre à plus de 300 mètres au dessus du sol. Quelques galeries atteignent une trentaine de mètres au cœur de la montagne et l'ensemble des greniers s'étale sur plus d'un kilomètre.

Par rapport à la présence d'Omnia, assez imprévisible et au vue de la dangerosité des lieux, nous refuserons la visite et nous nous contenterons de les contempler d'en haut, à contre cœur, en ce qui me concerne.
Sur place nous prendrons un cours d'écriture en berbère, comme adonis, entre autre (petit clin d'oeil à notre ami Manu).

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Sam 13 Juil - 18:02

En croisant un groupe de toulousains nous obtenons une info intéressante, qui nous oblige à revoir notre itinéraire. Celui qui nous emmenait par une très belle piste, celle d'anergui, directement au pied de la cathédrale, est coupée. Nous n'en saurons pas plus. En quittant les greniers nous prenons une piste parallèle, très cassante.
La fin de matinée est chaude et il nous faut trouver de l'ombre, ce ne sont pas les arbres qui manquent, mais leur taille qui fait défaut. Enfin, un groupe de 3 thuyas, semble convenir.

Nous nous installons et c'est alors que se produit l'accident! affraid  Une branche que je rompt, pour nous préserver d'une malheureuse blessure, se fracasse dans mon oeil. Je suis littéralement assommé et du sang coule de ce dernier, mais il n'a pas l'air crevé, cependant des morceaux sont plantés. Heureusement le groupe prodigue les premiers soins et c'est complètement sonné, après plus d'une centaine de kilomètres
de piste que Philippe au volant de mon engin me conduit aux urgences de l'hôpital de Beni Mellal.
Les portes des urgences s'ouvrent pour laisser rentrer le 4X4 transformé en ambulance de fortune. Puis l'infirmière en chef nous guident dans un dédale de couloirs interminables, l'hôpital est propre, nous prenons l’ascenseur , la douleur est trop forte depuis plusieurs heures, les antalgiques n'y font rien, je ne parviens même pas à ouvrir l’œil valide. pirat  Supporté par Philou et Marie, j'arrive jusqu'au bloc, l'infirmière jette un œil pour déterminer si il faut juste apporter des soins ou faire venir le chirurgien. Au premier abord, ça n'est rien, mais en insistant pour qu'elle regarde mieux, Il y a effectivement urgence et c'est à la mosquée qu'on va chercher le docteur, pendant la prière. Très bien soigné et pris à temps, je ne garde aucune séquelle de cet épisode, hors mis le pansement et le traitement pendant 10 jours, j'ai zappé une petite partie de notre raid.
Cette fâcheuse expérience démontre qu'il est préférable de ne pas être seul et de posséder une trousse à pharmacie assez complète, avec entre autre un collyre aseptisant.
Enfin soulagé et motivé à repartir, Philou prend donc mon volant, alors que je vais avec Christiane, qui porte une minerve, nous formons le véhicule des éclopés. Sur la route sinueuse, un claquement inquiétant sur son toy, on a vraiment du mal, à savoir d'où cela provient. Nous trouvons enfin, un endroit pour réparer. Après un long moment de recherche, c'est le boulon de fixation de l'amortisseur qui s'est desserré et sûrement tombé en roulant, d'où le claquement. La réparation faite, nous roulons en direction de la cathédrale. C'est Marie qui prend le volant pour la première fois de cet énorme engin. Au dire de nos amis, elle s'en sort très bien. J'ai beaucoup de mal à m'en rendre compte, on perd beaucoup de repaires avec un seul œil.
Le bivouac se fait au bord du lac de Bin el Ouidane, il faut emprunter à la lueur des phares un chemin étroit pour parvenir au pied d'un agadir en ruine, seul coin à peu prés plat aux alentours.

C'est la plus grande retenue d'eau du royaume, mais aussi le paradis des pêcheurs à la carpe, certains viennent de France pour s'adonner à leur loisir, déposés 8 jours sur un îlot.
Je décide de poursuivre avec le groupe car je connais très bien cette zone et la piste est large et roulante, donc Marie pourra conduire sans stresser.


Dernière édition par gigi le Sam 7 Sep - 8:48, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Mar 16 Juil - 20:30

Les paysages sont toujours aussi splendides, le rocher de la cathédrale domine l'assif anhansal du haut de ses 600 mètres, la piste référencée g4 par gandini remonte vers amzraï et la zaouia ahansal puis passe par des cols à 2700 et 2800 mètres d'altitude avant de bifurquer pour faire cap sur Demnate, où nous sommes attendu.

Mais qu'elle n'est pas notre surprise de croiser au dessus de 2500 mètres des troupeaux de dromadaires qui pâturent loin de leur désert, compréhensible, quand on sait qu'en temps normal, il n'y a pas grand chose a brouter, alors en saison chaude, il n'y a rien!

chaque journée est rythmée par la conduite, les poses et les bivouacs, nous trouvons un coin sympa au bord du oued, deux ouvriers travaillent à extraire du sable. Le soleil cogne fort, Omnia se baigne, nous déjeunons avec la fraîcheur du oued et partageons notre repas avec les ouvriers ravis. Le soleil joue un vilain tour a Bernard...
Nous empruntons un chemin de mule (surtout le final), s'en savoir avec certitude que nous allons pouvoir sortir, pour soulager Marie sur la conduite, je reprend le volant en milieu de matinée lorsque la lumière est vive, afin que je puisse avoir un maximum de reliefs avec les jeux d'ombres. Nous empruntons un magnifique chemin sauvage et authentique à souhait, mais étroit, (n'était ce pas le fait de conduire avec un seul oeil, qui m'a donné cette sensation d'étroitesse) indiqué par un autochtone, qui perturbe quelque peu l'orientation de philou, nous sommes sans nul doute sur un parcours dpm mais non répertorié. Il est l'heure de bivouaquer et de se rendre à l'évidence que la piste en cul de sac ne l'est pas, philou retrouve enfin le nord et du même coup, le bivouac Gandini!

Le cul de sac du Guide, n'en est pas un puisque nous sommes arrivés jusqu'ici. Un tracé que nous retiendrons pour un éventuel retour dans le coin.


Dernière édition par gigi le Mer 17 Juil - 14:19, édité 1 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par papy le Mer 17 Juil - 10:53

Salut GIGI ,superbe reportage ,des photos magnifiques)- icona icona 
avatar
papy
quadeur-baroudeur
quadeur-baroudeur

Nombre de messages : 241
Age : 51
Localisation : Flagnac
Emploi : Chauffeur
Ma machine : cf moto z force 800
Date d'inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par wooki le Mer 17 Juil - 11:02

papy a écrit:Salut GIGI ,superbe reportage ,des photos  magnifiques)- icona icona 
ouai, sa me redonne envie !!!

j'y ai fêté mes 40 ans, je reviendrai fêter mes 50 Very Happy
avatar
wooki

Nombre de messages : 1008
Age : 48
Localisation : sérignac (82)
Emploi : Informaticien
Ma machine : renegade 800 et KZJ95 TD VX
Date d'inscription : 07/01/2008

http://www.garonnaquad.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Jeu 18 Juil - 21:55

Le cheval de bataille de l'ancien roi Hassan II, était la construction des barrages pour que la population du royaume ne manque pas d'eau. Le roi actuel Mohamed VI met tout en oeuvre pour désenclaver le moindre coin reculé du Maroc, ainsi nous tombons sur des pistes en chantiers, où les engins s'acharnent à élargir la piste, nous prenons notre mal en patience et après une grosse poignée de minutes les ouvriers à l'aide de leurs engins nous ouvrent la route.

Bernard ne prend plus de plaisir depuis un bon moment, le mal de tête causé par le coup de soleil n'est pas passé, Marie va reprendre le volant et moi celui de Bernard, qui visiblement n'en peut réellement plus.
La piste des traces de dinosaures ne ressemble plus du tout à ce que j'ai connu il y a 5 ans, à tel point que le goudron devrait arriver dans les prochains 3 mois. Plus nous avançons, plus j'ai des doutes sur ces fabuleuses traces de tridactyles imprimées dans un pan de roches sur le bord de la piste. J'espère de tout cœur, que le bulldozer, les a épargné. C'est sans compter sur les responsables du chantier, les traces sont belle et bien là et le resterons encore de nombreuses décennies.

Nous avons l'occasion de traverser quelques blèdes, où visiblement c'est jour de souk, et avec un seul oeil, j'attire curieusement tous les regards, mais surtout se faufiler parmi tous les étals et avec un monde fou, c'est loin d'être facile. Du coup je lance en permanence à Marie: c'est bon là, ça passe?

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Ven 19 Juil - 19:05

Notre périple nous conduit à Demnate où nous attend une délicieuse pastilla, suivi d'un tajine succulent et plein d'autres bonnes choses, comme des petites salades d'agrumes exquises...
Trop c'est trop, sieste pour les uns, détente pour les autres avant de poursuivre. Le soir c'est diète pour tout le monde.
Notre bivouac n'est pas facile à trouver, dans la vallée des roses, il n'y a pas beaucoup de bifurcation, la nuit s'installe déjà et finalement nous trouvons un emplacement pour nos 3 véhicules, juste en bord de piste, mais qu'importe, tout le monde est rincé et très pressé de faire un gros dodo, personne ne demande son reste.

Très de bonne heure ça s'anime à l'extérieur, tout d'abord un camion chargé d'ouvriers, puis des piétons, sans doute des gens qui se rendent aux champs, ensuite un berger et tout son troupeau. Je quitte ma tente de toit très confortable et là, stupeur le coffre de la voiture est grand ouvert, il est resté ainsi toute la nuit, rien n'a bougé malgré le gros passage nocturne. Comme quoi, il n'y a vraiment que dans les villes qu'il y a des problèmes.
Après une nuit réparatrice, intrigué par l'activité qui règne derrière la montagne nous poursuivons sur la piste pour découvrir Tiflit, un magnifique village à l'architecture particulière ou le bois et la pierre se marient gracieusement.

les habitants nous proposent d'aller à dos de mulet pêcher la truite dans un lac de montagne à environ 2 heures de marche et ensuite de nous délecter du produit de la pêche, à la marocaine évidemment. Un coin où nous reviendrons, c'est sûr, pour une balade sympa et sa partie de pêche à la truite à l'épervier! j'ai pris soin de rentrer le point gps.

Ma cardan claque de plus en plus, aussi il me tarde de quitter la montagne. C'est aussi le cas de tout le groupe, nous saturons des dénivelés, nous voulons de la chaleur. Après tout, nous sommes bien venus pour ça, non!

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Dim 21 Juil - 21:09

La liaison avec le désert est longue, nous roulons toute la journée pour rejoindre Hassan à Rissani. Mais la route est semée d’embûches, tel que les radars. Nous menions la danse et tout en discutant, on ne s’aperçoit pas qu'il y avait dans le virage une réduction de vitesse, la gendarmerie royale nous fait signe de nous arrêter et nous démontre que nous étions en infraction en tant que passager, j'accepte la sanction et prépare le règlement, car effectivement nous n'étions pas à la bonne vitesse, c'est alors qu'Omnia se détache de son siège arrière, se penche sur l’accoudoir central, regarde le gendarme et lui lance spontanément:
pas vrai maman qu'ils sont gentils les gendarmes!
Ce dernier, extrêmement surpris accuse le coup, esquisse un sourire et nous répond:
bon, allez, c'est la première fois! prenez ça comme un avertissement et bonne route.
Nous ne demandons pas notre reste... Peu de temps après pour couper la monotonie de la route, Bernard et Philou se transforment en chasseur de tornade. Je reste en retrait pour immortaliser ce moment magique ou les toyotas rentrent dans le tube.

Plus loin nos amis font une pose boutique souvenirs à Erfoud, pendant que je poursuis ma route pour récupérer Hassan à Rissani.
Ce dernier au courant de notre arrivée devait s'approvisionner en produits frais pour nous recevoir décemment, dans son auberge.

Sur la piste nous faisons un très léger détour pour aller admirer le site des gravures rupestres dans le secteur de Taouz.
C'est désormais avec la traditionnelle pizza berbère que nous dînons à Hassi Ouzina. Ceux qui veulent avoir le bonheur de manger autre chose que la sacro-sainte tajine et le traditionnel couscous doivent impérativement faire une halte chez Hassan à Ouzina. Impossible d'être déçu par son accueil!
Ouzina, un havre de paix et de dépaysement.

La chaleur est au rendez vous. Nous sommes très probablement les derniers clients de la saison, dehors on dépasse allègrement les 40° à l'ombre et ça ne va pas diminuer d'aussi peu.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Mer 24 Juil - 21:47

Ali semble plus inquiet que nous, il tient à savoir quand nous arrivons à Zagora et surtout si on n'est pas en rade quelque part.
C'est magique quand même le téléphone portable!
Comment faisions nous avant? On a tous oublié, j'en suis sûr.
Avant de quitter l'auberge, nous tenons à passer au village pour faire un petit coucou aux villageois et surtout aux personnes que l'on connait bien, d'autant plus depuis que l'on a Omnia, la maman et la sœur d'Hassan apprécie beaucoup de revoir notre petite protégée.
Les jours défilent très vite et ceux avant le retour en France sont désormais comptés, de ce fait nous ne resterons pas plus longtemps à Ouzina, dommage!

L'impasse à merzouga laisse des séquelles, l'appel du sable est trop fort, et comme il n'a pas plu depuis un an, c'est un véritable piège pour les téméraires que vraiment rien ne peut retenir, le sable est très mou. Je suis tout excusé car j'ai deux très bonnes excuses pour échapper au maniement de la pelle. Mon œil qui doit se remettre (le soleil est si intense que je ne peux plus garder la protection dessus le valide n'assume plus, alors Bernard me propose des lunettes de soleil qui me donne un look ridicule, mais qu'importe c'est efficace Il faut tout de même une bonne heure pour ne plus voir double et la seconde raison, c'est toujours mon cardan qui attend désespérément d'arriver à zagora. Résultat, nous passons de très longues minutes, que Bernard et Philippe avancent dans les dunes, pour l'instant ce n'est que du sur place. Finalement, ils abandonnent le sable pour rouler vers Zagora. Il faut tout de même une bonne journée de piste pour y arriver.
Hassan, désireux de profiter une dernière fois de son visa est du voyage. Il a bien l’intention de nous accompagner jusqu'en France.
Le désert est rude et laisse des traces, même chez les quatre quatreux...

Philou profite de l'aubaine pour demander à Hassan de nous guider sur un parcours moins classique. C'est que du vrai bonheur d'avoir une nouvelle variante, sur ce tronçon que l'on connait sur le bout des doigts. Il y a beaucoup de vent et la chaleur devient écrasante, le déjeuner se fait dans une auberge sur le bord de la piste à mi parcours. Le reste du périple est difficile, la piste qui décent sur Tamgroute le village des poteries vertes  est toujours aussi défoncée. Rouler sous un soleil écrasant n'est vraiment pas plaisant dans ces conditions.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par laurent64 le Sam 27 Juil - 17:39

Merci pour ce beau reportage!

laurent64
quatreux-baroudeur
quatreux-baroudeur

Nombre de messages : 16
Age : 30
Localisation : Pays Basque
Emploi : Infirmier
Ma machine : Nissan Pathfinder 2005 stock (pour l'instant!)
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Dim 28 Juil - 10:01

Etape incontournable, Zagora, elle permet de faire un gros check de nos véhicules, après la montagne très éprouvante pour la mécanique et à mi parcours avant le désert profond. Ali Nassir connu et reconnu dans le monde du tout terrain fait des miracles, un coup de fil quelques jours au par avant pour le prévenir de la défaillance du cardan, pour qu'à notre arrivée il ait la pièce. Mais après démontage, il s'aperçoit que la rotule supérieure est morte et qu'il faut la commander , au Maroc il n'y a pas d'Hdj100 alors il n'en a pas en stock et doit faire venir de Casablanca une rotule adaptable. Ali me prévient qu'il y a au moins 24h00 d'attente. Tant qu'à faire autant qu'il me change l'embrayage qui est fatigué, au moins je ne serai pas bloqué sur place pour rien. Pour ne pas pénaliser le reste du groupe, j'attend que ma réparation soit faite et je les rejoint sur chigaga.  
Pendant que nous nous baignons dans la piscine de l'hôtel, ils sont en train de manger du sable, à tel point qu'ils sont dans une tempête et n'ont d'autres choix que de ce réfugier dans une tente berbère pour s'abriter, mais dans une chaleur étouffante.

Alors que nous sommes censés attendre notre véhicule toute la journée pendant que phil et bernard quitte iriki pour taliouine, j'ai l'énorme surprise de voir Ali devant l'hôtel qui me tend les clés, le toy est déjà prêt. Il a remonté les pièces défectueuse pour se mettre sur la fosse, afin de faire l'embrayage en attendant de recevoir la rotule. Il a travaillé toute la nuit pour que je ne perde pas une journée de plus. Donc, grâce à lui, je peux rallier le groupe sur le parcours. Mais sans compter sur l'hospitalité de Brahim, tenancier d'une échoppe sur l'artère principale de Zagora. Comment pourrions nous décliner l'invitation à partager un couscous en famille? De ce fait au lieu de rallier Foumzgid, nous montons directement sur Tazenakht pour nous retrouver sur la piste des greniers à safran en fin de soirée. Sur le lieu du rendez vous, au bout de quelques minutes d'attente nous parvenons à communiquer à la vhf, ils redescendent seulement de la piste en cul de sac. Il se fait tard et je me met en quête d'un lieu de bivouac aux alentours. La soirée est très fraîche, le dîner très rapide et la nuit plutôt froide.
J'ai l'intime conviction que nous regrettons tous d'avoir quitter si rapidement la chaleur, mais nous sommes sur le retour, demain soir Phil et Bernard ont bien l'intention d'être à Marrakech.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Ven 9 Aoû - 13:48

C'est déjà la fin du périple dernière journée de piste. Comme quoi quinze jours c'est très court!
Nous roulons toute la journée sur la piste entre Aoulouz et le Tichka. Les paysages sont grandioses, Philippe et moi retrouvons nos repères, nous avions emprunté cet itinéraire il y a 6 mois, mais au départ de Taliouine. Ce coup ci , par manque de temps, nous prenons soins d'éviter une partie cassante au profit du roulant, bien que moi, j'avais trouvé ce coin grandiose!

Tout en avançant ce ne sont pas les engins de chantiers rencontrés, qui chamboulent considérablement l'environnement, la piste s'élargie, mais tout ce qui est autour est encore là. Nous arrivons vers les 16h00 à Agouim, nous partageons une boisson dans un café du blède avant de nous quitter. Bernard, Phillipe et Christiane rentrent directement vers la France, alors que nous, nous descendons prolonger notre séjour sur Ouarzazate.
Nous apprenons par téléphone, que leur retour ce fera sous un déluge, drôle de promesse pour retrouver le pays dans d'autres circonstances que lorsque nous sommes partis.
Nous profitons pleinement de la fin de notre séjour pour percer les secrets de la fabrication du tapis dans une famille berbère

puis plus loin un village de tentes berbères au milieu d'un oasis insoupçonné

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par gigi le Jeu 3 Oct - 20:34


_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: carnet de voyage (MAROC 2013)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum