Sondage

si je devais acheter un 4X4, qu'est ce que je choisirais comme solution?

27% 27% [ 4 ]
60% 60% [ 9 ]
13% 13% [ 2 ]

Total des votes : 15


CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Ven 1 Mai - 11:57

les 3 véhicules à destination du Maroc prennent un départ très différent, le plus pressé d’en découdre avec les pistes marocaines part dès 7 heures du matin alors que la grande famille n’amorce son transit que 2 heures plus tard, quand au 3ème 4X4, il n'entâme son voyage que vers la fin d’après midi, pour des raisons professionnelles.
Le rendez vous est donné à Algésiras pour l’embarquement ou sur le continent africain vers le lac de Whada, l’une des plus grosse retenue d’Afrique.
Les aléas climatiques rendent difficile le passage des Pyrénées, la neige tombe en abondance et les chasses neiges s’activent.
Les kilomètres défilent au compteur ainsi que les heures, le plateau que nous traversons peu avant Madrid est couvert d’une belle épaisseur de neige mais la route est dégagée.
Il est 20h, nous passons quelques communications avec les membres de cette expédition pour connaître leur évolution.
Alors que nous approchons de Malaga nous décidons de trouver un camping afin qu’il n’y ait plus qu’une heure ou deux de route jusqu’à Algésiras. Cette option pèsera dans la motivation à nous rejoindre même à une heure très avancée de la nuit.
Frank et sa grande famille arrivent à nos côtés à 4h du matin, la tente de toit et l’aménagement intérieur prennent une demi heure avant que Morphée n’emporte tout le monde.
La première étape Marocaine est prévue courte, dans le but que le groupe puisse se former avant le grand raid. Par conséquent le départ ne se fait pas aux aurores.
Les retardataires nous rejoignent finalement sur le port sur les coups de midi. Nous embarquons sur le Ferry de 14h, midi heure marocaine.
Les derniers à arriver ont très peu dormi!

Les formalités de douane sont plutôt rapides, les gazelles ont un meilleur contact auprès des policiers et des douaniers marocains ce qui facilite considérablement notre passage.
Au dernier contrôle avant de prendre la route vers les premières pistes, un local plutôt pressé accroche sa voiture au pare-choc de Jean-Claude ce qui nous vaudra de perdre la journée pour établir un constat au poste de police. Aucun de nous ne possède de formulaire et la quête du document s’avère difficile. Enfin nous voilà libéré de ce fâcheux contretemps, sans aucune conséquence pour le reste du séjour. J'apprécie beaucoup le côté zen de JC et Sandrine, car je ne me serais probablement pas aussi bien contenu...
Mais l’heure a beaucoup tourné et il faut se résoudre à prendre le goudron jusqu’au premier lieu de bivouac.
Nous approchons de Ouezzane, le bivouac n’est plus très loin, nous passons devant un panneau annonçant un hôtel à proximité l'hôtel Rif. Marie consulte le routard pour vérifier qu’il s’agit d’une bonne adresse, malheureusement rien de mentionné, à son propos. Nous nous dirigeons quand même vers l’hôtel, l'équipe étant épuisée de ce changement radical de rythme. Bonne surprise, il est propre et les tarifs sont corrects, de plus le repas s’avère excellent. Un Berbère converti au bio gère la propriété familiale reconverti en hôtellerie de choix.


Dernière édition par gigi le Sam 9 Avr - 12:50, édité 6 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Ven 1 Mai - 12:00

A la fraîche nous reprenons la route direction la forêt des cèdres. Notre intention est d’en profiter au maximum et bivouaquer le plus loin possible pour raccourcir l’étape du lendemain.
En arrivant sur Azrou, nous avons la mauvaise surprise de trouver des pompes vides, il y a une grève des chauffeurs routiers. Nous nous rendons à Ifrane, heureusement nous pourrons y faire le plein.
Au cœur de la forêt des Cèdres, les singes à peine sauvages, approchent des véhicules, Jean-Claude attrape un bout de pain pour leur donner, mais un gros mâle a flairé la bonne affaire et devient limite agressif.

Il n’hésite pas à s’agripper au pantalon jusqu’à obtenir la totalité de la nourriture. En effet, lorsque JC lâche le morceau, le mâle s’éloigne, alors qu’une femelle et son bébé viennent à leur tour en espérant obtenir quelque chose, mais à distance respectable tout de même.
Nous reprenons notre chemin à travers les cèdres vénérables, la magie des lieux opère, cette forêt est apaisante, nous ressentons de la plénitude à y rouler. Le soleil descend rapidement à l’horizon, nous passons une zone de pâturages où l’on a un bivouac repéré, mais la présence de très nombreux troupeaux, nous motivent à chercher un peu plus loin la tranquillité. Une dizaine de kilomètres de plus, un bivouac près d’un lac, repéré sur le GPS, ne fera pas l’affaire non plus pour les mêmes raisons, cela nous contraint à rebrousser chemin. Finalement une zone en contre bas de la piste, dans la forêt fait notre bonheur et un énorme feu de camp égaye la soirée, plutôt fraîche à cette altitude.


Dernière édition par gigi le Sam 2 Mai - 18:32, édité 6 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Ven 1 Mai - 12:01

C’est à coups de pelles et sangles que cette nouvelle matinée débute, à tour de rôle il faut extraire les véhicules de la neige. Plus nous avançons et plus nous trouvons des plaques de neige, normal, nous changeons d’exposition et les arbres qui bordent le chemin maintiennent l’ombre toute la journée freinant considérablement la fonte.

Une reconnaissance à pied, me permet dévaluer l’étendue de la difficulté. Plutôt que de passer des heures à avancer quelques centaines de mètres, nous choisissons de faire demi-tour, non sans quelques problèmes,
il est midi et la croûte gelée jusqu’à présent, devient inexistante. La neige se transforme en redoutable piège même pour celui qui a le plus de chevaux.
Je choisi par force de zapper les pistes au dessus de 2 000 mètres et de prendre le goudron vers Kenifra. En préparant ce raid, j’ai rentré des dizaines d’options sans penser un seul instant qu’elles serviraient, donc la première route qui me permet de rejoindre le tracé initial passe par les sources de l’Oum Erbia. On s’y engage, le plaisir de trouver une piste large, la J5 de Gandini va vite nous faire déchanter, quelques kilomètres plus loin nous croisons des engins de chantiers qui s’affairent à reconstruire la piste et un conducteur de pelle me précise que continuer ne me certifie pas de pouvoir rejoindre Imilchil, alors la sagesse l’emporte et nous rebroussons chemin.
Je continue à improviser pour parer à ces imprévus “prévisibles, normal nous sommes au Maroc, qui plus est dans le moyen Atlas.
Nous descendons vers Aghbala, puis nous empruntons la piste J7 DPM pour rejoindre un bivouac, mais nous nous arrêterons sur un faux plat pour la nuit car l’heure est avancée et qu’il est plus sage de nous poser, sans feu de camp... Tout le monde a eu sa dose de pistes pour la journée.

Pour rejoindre la piste J6, nous enchaînons la H5 et la H2 qui passent par les magnifiques greniers à grains d’Aoujgal, époustouflants par leurs positionnements, mais la présence des enfants dans le groupe proscrit la visite trop dangereuse. Ces greniers sont à flanc de falaises de plusieurs centaines de mètres d’aplomb. Nous faisons un saut à pied le long du précipice pour tenter de les apercevoir, la peur du vide domine chez les mamans...
Nous continuons, mais c’est un oued à très gros débit qui nous fera abdiquer, Jean-Claude s’équipe de bâtons de ski pour mesurer la profondeur et la puissance du courant, je fais un sondage avec le toy pour mesurer la difficulté, la tenue est bonne, l’eau passe par dessus le capot mais l'engin ne bronche pas. Il est plus sage de s’abstenir, décidément il y a beaucoup d’impondérables dans ce raid !
la marche arrière est engagée


Dernière édition par gigi le Sam 2 Mai - 18:33, édité 2 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Sam 2 Mai - 12:47

Nous rattrapons la route H4, puis nous en profitons pour compléter le réservoir à Taguelft. Une fois de plus nous rencontrons un problème à la marocaine, le gué est inexistant et la piste est partiellement restaurée et étroite, qu’à cela ne tienne ! Hors de question de rebrousser chemin. Nous nous affairons à empiler des cailloux pour nous permettre de faire franchir les trois 4X4.

Cela nous prend trois bonnes heures, mon toy est passé et il va permettre de sécuriser le passage des deux autres véhicules.
N’étant plus très loin de la Cathédrale, nous continuons vers Taliggouit. La tenue de route du Discovery laisse à désirer, les amortisseurs auraient ils flanchés? Non ce ne sont pas les amortos mais une crevaison qui en est la cause, une mèche fera l’affaire et tiendra le reste du raid, le compresseur italien fait merveille, 3,5 kilo en moins de 2 minutes. L’arrivée au gîte de la Cathédrale est du coup tardive mais l’accueil des marocains est sans égal, le repas est improvisé et le Hammam très apprécié de tous.
Pour permettre au groupe de se ressourcer il est décidé de faire étape 2 jours au gîte de la cathédrale.
Pas de levé aux aurores, petit programme en perspective, un aller retour sur la H4 qui mène à Azilal. Une piste d’une beauté sans égal, large, sinueuse à flanc de montagne avec des zones boisées et des panoramas splendides.

La photo de la couverture du Gandini tome 1 a été prise sur la G4b, aussi je meurs d’envie de la faire, mais au bout d’une centaine de mètres l’atmosphère devient pesante, la piste est très étroite et les roues passent très près de la falaise. Enfin une zone de retournement, unanimement nous décidons d’abandonner, il est inutile de se faire peur et prendre le moindre risque inconsidéré. De toute façon, en rentrant au gîte, nous aurons l’information par des quadeurs que la piste était bloquée par un gros rocher à 5 kilomètres et qu’il aurait fallut tout redescendre en marche arrière, alors tant mieux pour la décision. Nous concluons cette journée par la visite d’une mine d’extraction de plomb et zinc, rouverte en 2002 suite à la grimpée des prix des métaux. C’est une superbe rencontre que nous faisons avec le gardien du site, il n’y a pas d’ouvriers aujourd’hui. Nous balbutions 3 mots en arabe et le gardien 3 mots en français, mais nous parvenons à nous comprendre, la gestuelle est le meilleur des langages dans ce genre de circonstances. Au vue des conditions dans lesquelles il vit sur le site, je demande à Marie de lui donner une des couettes que nous avons amenée pour distribuer en montagne. Afin de nous remercier, il récupère un sachet plastique sous son abri de tôle et nous donne un échantillon de métal brut, du plomb pur à 100%. Magnifique souvenir, les enfants sont contents et ont une chose de plus à raconter à leur prof de S.V.T.


Dernière édition par gigi le Sam 2 Mai - 18:34, édité 2 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Sam 2 Mai - 12:49

Retour du groupe au gîte à une vitesse soutenue, normal, c’est très roulant et nous avons flâné toute la matinée dans l’autre sens.
Soirée décontraction avec au menu, tagine et couscous.

Nous sommes vendredi, un passager arrive à Marrakech en fin d’après midi, Sandrine et JC choisissent la sécurité en rejoignant l’aéroport par le goudron, ils ont près de 300 kilomètres à faire, puis ils projettent de faire la visite de la ville avec Adrien. Quand à nous, nous reprenons la même piste que la veille, afin de découvrir avec émerveillement la suite du programme sans aucun aléa contrairement à ces derniers jours. Sur le parcours une Kasbah qui fait gîte, nous sert de pose. Nous commandons un thé à la menthe ainsi que du fléau pour goûter. Pendant que le breuvage infuse, nous demandons à visiter la Kasbah.

La découverte de ce dédale de pièces exigües à plusieurs niveaux qui ne sont accessibles que par des escaliers taillés directement dans des troncs est surprenante. Au plus haut niveau, soit le troisième, est stocké la récolte. Les gens devaient être petits car les hauteurs sous plafond n’excèdent pas 2 mètres, voir moins. Nous accédons sur la terrasse d’où nous dominons le village et la vallée. La vie y semble paisible, le rythme d’un tout autre temps. En contre bas une femme puise son eau, sur la droite un ancien prend l’air assis sur sa terrasse face au oued, plus bas près de l’oued des gens s’affairent aux cultures. En redescendant nous passons devant un mulet, le petit Léo est installé sur son dos, mais pas trop rassuré le gaillard. Ensuite, direction une petite terrasse couverte pour boire notre thé accompagné de délicieux gâteaux, puis nous reprenons notre chemin vers Azilal.
Des congères plus hautes que nos véhicules bordent la piste, visiblement le passage a été fait et nous pouvons poursuivre. Les photos fusent, les couleurs sont éclatantes, le blanc de la neige tranche avec le vert tendre des pâturages et le bleu azur du ciel accentue les contrastes.

Vu l’heure avancée, nous faisons le plein à Azilal, un magnifique bourg très propre, très soigné, puis comme il est encore tôt nous poussons à Boughrart, quelques kilomètres avant Demnate pour visiter le village des potiers. Le tour du potier intrigue les petits comme les grands, personne n'osera prendre place pour mesurer ses talents. Le tour de main du maître est époustouflant de précision. Tout ce qui est confectionné dans cette fabrique est destiné aux commerces de Marakech, Rabat etc... puis nous reprenons notre route pour rechercher un lieu d’hébergement. L’hôtel sélectionné est complet mais nous pouvons y bivouaquer, de plus il est facile à trouver et directement au départ du parcours T6. Le repas est excellent, Léo se délecte du tagine. Je transmets les coordonnées GPS de notre position à Jean-Claude, qui nous rejoint dans la nuit.


Dernière édition par gigi le Mar 5 Mai - 20:54, édité 4 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Sam 2 Mai - 12:51

Sur les traces des dinosaures, tel est le programme de ce samedi. Après 30 kms de piste fraîchement goudronnée, nous remontons une vallée peu fréquentée, un village nous signale la fin de la civilisation. En effet, cette route est un cul de sac. Du moins jusqu’à il n’y a pas très longtemps. Enfin voilà les fameuses empreintes dans le roc laissées il y a quelques millions d’années. Des empreintes de tridactyles précisent comme si elles dataient d’une semaine. Nous poursuivons pour faire demi-tour, mais des engins œuvrent sur la piste. Je me renseigne auprès d’eux. Ils me confirment carte à la main que la liaison avec tissent est construite. Pourquoi ne pas poursuivre et essayer de rejoindre la vallée des roses ?
Le convoi monte en altitude, nous fleuretons avec les 2 700 mètres, le col n’est plus très loin.

Des hommes travaillent sur un pylône de transmissions, un grand salut amical et l’un d’eux me montre fièrement avec quoi ils sont montés jusque là. Je suis abasourdi, une 2 cv! Oui j’ai bien dit une 2 cv. La suite de la G3 DPM va nous procurer de purs instants de bonheur, des cartes postales à tous les virages, puis un nouveau col à 2 850 et des kilomètres de congères aussi hautes que celles de la veille. Le bonheur est trop fort et nous traînassons, le caméscope tourne sans discontinuer, tantôt debout sur le marche pied agrippé à la poignée intérieure, tantôt sur le pare choc arrière accroché aux barres de toit ou encore sur la portière passager, jouant les équilibristes, tout cela doit être la conséquence de l'ivresse de l'altitude. De belles images en perspective, croyez moi.
Alors que nous redescendons dans la vallée, la trace passe par le cœur d’un village. La presque totalité de la population vient admirer le spectacle. C’est nous qui faisons le show, ces gens n’ont pas dû voir de touristes ici depuis une décennie. La piste n’est plus du tout évidente, pourtant le GPS ne se trompe pas, je pars en reconnaissance à pied accompagné d’un autochtone, qui me montre où passer. C’est une belle séance de triallisant qui s’impose au cœur même du bourg.

Le reste de la vallée est magnifique, puis nous franchissons un nouveau col, suivi d’une vingtaine de kilomètres infernaux. Il y avait bien des options, mais aucunes d’entre elles n’avaient été rentrées dans le pc portable contrairement à celle-ci. Ce qui a contribué à ne pas la quitter, il est évident qu’aucun de nous ne savait à quoi s’attendre, ne l’ayant jamais faite auparavant.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Sam 2 Mai - 18:35

Nous enchaînons avec la vallée des roses direction Ouarzazate, une piste intégralement goudronnée. Le nom provient de la couleur de sa terre aux tons carmin rosé. Bien qu’effectuée en presque intégralité de nuit nous n’avons pas vu l’ombre d’un champ de roses. Pourtant il y en a, puisque près de 1000 tonnes y sont récoltées chaque années. 4 tonnes sont nécessaires pour obtenir 1 kilo d’extrait.
Il est très tard, la journée a été éprouvante et à la jonction de Skoura /Ouarzazate, la fatigue motive certains à partir au plus court, c’est à dire, vers Ouarzazate. Un automobiliste nous indique la présence d’un complexe hôtelier à quelques kilomètres vers Skoura. Nous nous y rendons, mais grosse déception rien qui vaille. Finalement nous nous arrêtons chez les frères Jébrane. Très bon accueil, bonne restauration et de l’eau chaude dans un cadre agréable bien décoré.

Dimanche, étape Skoura/ Zagora, nous rejoignons Ouarzazate pour un tour des boutiques.
Les femmes sont aux anges dans cette herboristerie gérée par Mustapha. Il y a tout, pour la cuisine, épices à tagine ou couscous, et pour la beauté l’huile d’argan pure, crème pour le visage, etc. Il est 13h et l’estomac cri famine, une adresse au pied de la médina à retenir fera notre bonheur, un cadre splendide, une salle que pour nous et un restaurateur charmant. Des plats succulents et originaux, bref, que du bon.

Nous laissons le reste du groupe visiter la médina pour nous rendre à Zagora. Nous voulons prendre possession de nos emplacements de camping avant la nuit. En arrivant sur la ville, je fais un crochet par le garage pour saluer notre ami Ali, d’ailleurs toujours aussi jovial et heureux de nous voir.
Ensuite nous allons vers le camping et attendons le retour de nos compagnons de voyage. Le repas du soir sera léger au vu du repas du midi qui fut plus que copieux. Détente pour le reste de la soirée.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Sam 2 Mai - 18:43

Pour Marie-Laure et moi, la journée est extrêmement chargée, avec des rendez-vous d’affaire dirons nous et surtout la rencontre d’un personnage exceptionnel le procureur de Zagora, qui nous reçoit comme des amis au restaurant et à son domicile. Pendant ce temps là les nouveaux ALIquatreux, prennent leur temps au camping au nom révélateur “prends ton temps”. Journée relaxation, pas de piste, boutiques, shopping et surtout passage au garage d’Ali pour apposition de l’autocollant et ainsi rejoindre le cercle très fermé des ALIquatreux.
Une formalité pour deux d’entre nous, resserrage de boulons, lavage, dépoussiérage, bichonnage. Par contre c’est une remise en forme qui attend le KZJ, tassement des suspensions arrières, il faut sortir le pont, souder, doubler les ressorts et remonter, la journée est nécessaire.
Les touristes quand à eux, profitent de cette halte réparatrice pour se baigner dans la piscine d’un grand hôtel.
Il est plus de 21h quand nous rentrons pour dîner, le couscous est servi au restaurant du camping depuis un moment. A vrai dire il est très moyen, heureusement que l’ambiance musicale relève le niveau, musique et chants berbères animent le reste de la soirée.

Il est grand temps de penser à la remontée, donc après concertation, nous annulons la virée sur Chigaga au profit d’une étape à Merzouga.
C’est par la piste la plus sud est qui remonte la vallée du Ziz et passe par Rémilia que nous rejoindrons Ouzina.
Nous passons les différents postes militaires de contrôles bordant la frontière avec l’Algérie.

Beaucoup de sable et très peu de cailloux, rien de mieux pour nous réconcilier avec les pistes marocaines. La surprise va être immense lorsqu’au sortir d’un large oued à sec, un troupeau d’une centaine de têtes de dromadaires déboule d’on ne sais où! C’est la cohue et l’instant est magique, d’autant plus qu’avec les tamaris, personne ne les a vu arriver.
Nous parvenons assez de bonne heure au gîte d'Hassi Ouzina. The adresse à retenir, un accueil sensationnel, une ambiance exceptionnelle, des lieux d’une propreté parfaite et de superbes chambres avec salle d’eau à la française. Pour la soirée, Hassan a prévu que chacun de nous porte un chech gracieusement offert par notre hôte. Tam Tam, djumbé, pour tous et surtout pour les enfants avec cours privés.


Dernière édition par gigi le Dim 3 Mai - 8:54, édité 3 fois

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Sam 2 Mai - 18:43

La matinée du mercredi est consacrée aux dunes. Hassan, un ami de longue date, prend du plaisir à nous recevoir, alors c’est tout naturellement que je lui propose de nous accompagner dans le sable. Après quelques passages, l’apprentissage est terminé, nous pouvons attaquer du sérieux. Il n’est pas loin de midi, le sable est très mou et la pression des pneus est d’un kilo. Je propose mon volant à Hassan, qu’il puisse jouer lui aussi, il a une conduite très douce et précise, Marie qui a pris place à l’arrière est en confiance.

Tant mieux comme ça je peux filmer et m’amuser à mon tour. Hassan mène le KDJ d’une main de maître sur la plus grande dune d’Ouzina. Je descends pour tourner quelques plans et il réitère l’exploit, me récupère et c’est le retour au gîte.
Nous pique niquons à l’intérieur de l’auberge à l’ombre car il fait très chaud, puis prenons le chemin sur Merzouga.
Nous laissons les familles Wooki et JC qui veulent se baigner pour se rafraîchir et faire du dromadaire sur les dunes.
Je roule sur Rissani en compagnie d’Hassan qui a des courses à faire puis nous nous séparons car nous devons nous rendre à Erfoud pour rencontrer Ibrahim, mais oui vous savez qui ! l’instituteur, frère de Zara. Nous partageons le thé et constatons qu’elle est au mieux de sa forme. Nous les quittons en nous délestant des derniers colis en notre possession. Nous roulons vers El Rachidia pour trouver un hôtel bivouac au bord des gorges.

Au petit matin, notre chemin se poursuit vers Azrou où nous devons retrouver nos amis quittés la veille. Il est trop tôt, alors je bifurque pour m’engager à nouveau dans les pistes de la forêt des cèdres, j’effectue une cinquantaine de kilomètres, mais la neige, toujours elle, m’empêche de progresser.

Tant pis, je rebrousse chemin pour me rendre à Azrou.
Nous continuons nos emplettes, pâtisseries, tapis, etc. Puis nous cherchons un camping pour la dernière nuit au Maroc. C’est entre Azrou et Ifrane que nous le trouvons. Un texto pour donner notre position et quelques heures plus tard, le groupe se reforme. Pour la dernière soirée foie gras offert par la famille Wooki,
Nous transitons par Rabat, puis nous embarquons au port de Tanger à 17h.
Une traversée rapide pour Tarifa et c’est la séparation avec une partie des équipiers. Frank préfère avancer pour rentrer tôt samedi, il conduira en relais avec Corinne pour permettre à chacun de se reposer.
Quand à nous, nous passons la nuit dans la famille de Jean-Claude. C’est un accueil à l’espagnole, des gens très agréables, la main sur le cœur. Nous avons choisi de repartir le lendemain matin de bonne heure pour être rentré le samedi soir Au Fousseret. Nous y arrivons à 21h, épuisés mais heureux d’avoir vécu une nouvelle fois un périple extraordinaire et toujours différent des précédents avec un groupe agréable et patient.
Merci à tous les participants, à Corinne, Célia, Fiona, Léo et Frank, mais aussi à Sandrine, Valentin, Adrien et Jean-Claude.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par marie31 le Sam 9 Mai - 20:14

une belle aventure à renouveler
avatar
marie31

Nombre de messages : 98
Age : 53
Localisation : hte-gne
Emploi : adjoint administratif
Date d'inscription : 27/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par jc 82 le Dim 10 Mai - 13:02

Merci à toi Gigi... Very Happy
avatar
jc 82

Nombre de messages : 336
Age : 52
Localisation : tarn et garonne
Emploi : dans le transport
Ma machine : OUTLANDER 400/scale: SCX10 AXIAL/ Crawler:BERG V3- Chassis torssion"DAHU"
Date d'inscription : 01/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par gigi le Lun 11 Mai - 20:35

une dernière précision dans ce récit, les cibies ont fonctionnées à merveille sur l'intégralité des quinze jours, pour une fois on ne regrette pas de les avoir conservées. Smile

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5354
Age : 51
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARNET DE VOYAGE (MAROC 2009)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum