Sondage

si je devais acheter un 4X4, qu'est ce que je choisirais comme solution?

27% 27% [ 4 ]
60% 60% [ 9 ]
13% 13% [ 2 ]

Total des votes : 15


ANNUAIRE des mauvaises adresses au maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ANNUAIRE des mauvaises adresses au maroc

Message par gigi le Ven 1 Déc - 20:05

je retranscris un message de Jacques Gandini, qui m'a incité à ouvrir cette nouvelle rubrique afin d'attirer la vigilance de tous les baroudeurs et DPM
De Jacques Gandini A gigi, Aujourd'hui à 15:07

Bonjour
Votre site a une liste de bonnes adresses, mais au Maroc il existe aussi de mauvaises adresses.
Rentré depuis quelques jours du Grand Sud voici en détail ce qui m'est arrivé début novembre dernier.
Ce n'est pas ce que l'on m'a raconté, ce n'est pas arrivé à quelqu'un d'autres, après 20 ans de Maroc, je reconnais que je me suis bien fait piéger par quelqu'un que j'avais recommandé. Comme quoi, il faut se méfier des grands gestes et embrassades d'amitié...

Dakhla. Fin octobre 2017.
Toyota Landcruiser (BJ78), équipé d’une cellule
Arnaque par un garagiste renommé

J'ai la preuve, constatée par plusieurs témoins français et marocains, que je me suis fait escroquer par un garagiste malheureusement recommandé dans un de mes guides. Il s'agit de l'établissement nommé Dakhla Assistance, géré par M. Abdelilah Rhouizi, proposant des dépannages 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. A noter que cet établissement semble être le correspondant exclusif pour Dakhla et sa région des compagnies d'assurance européennes. En plus de son service de dépannage, Dakhla Assistance propose en complément son garage de mécanique.

Fin octobre dernier, lors d'un voyage vers Dakhla par la route de bord de mer, je constate un battement anormal au niveau du pont arrière. Arrivé en ville, le battement alterné devenu intensif m'oblige à rouler à peine à 40 km/heure. Je décide donc de rejoindre rapidement le garage de M. Abdelilah Rhouizi (Dakhla Assistance), facile à trouver et que je vais toujours saluer lors de mes passages en ville.

Son diagnostic : le pont arrière démonté, constat que dans le bloc du différentiel beaucoup de dents de pignon sont cassées et des usures sur les dents du petit pignon. Il faut en trouver un de rechange; pas de concessionnaire Toyota à Dakhla, mais heureusement les véhicules de cette marque étant nombreux, il est facile de trouver une bonne occasion chez les garagistes un peu spécialisés. Je donne mon accord en rappelant en même temps que je dois rejoindre par la route Aoucerd (260 km) sans trop tarder dans les jours qui viennent avec le second 4x4 qui m'accompagne. De là on doit continuer par la piste jusqu'à la route au sud de Dakhla. Le lendemain, M. Abdelilah Rhouizi me présente le différentiel de rechange complet et après examen (on me montre et on m'explique bien les différences avec celui usagé inutilisable), tout s'adapte et le soir mon véhicule est disponible.
Facture : 7000 dh pour le différentiel – 100 dh pour l'huile de pont – main d'oeuvre 1400 dh.

Première malfaçon : Le lendemain, dans l'après midi on prend la route pour Aoucerd. Bivouac en chemin après 150 km. Le matin, au départ du jour suivant, constatation que sur une des roues arrières, la jante est couverte d'huile : fuites provenant de trois écrous du moyeu de l'arbre de roue qui a été démonté et remonté pour changer le différentiel. Sur la roue arrière opposée, idem, fuite moins importante sur un seul écrou.
Téléphone à Dakhla. Réponse de Dakhla Assistance : il y a un mécano à Aoucerd. Opération identique de ce dernier pour la fuite la plus importante, pas nécessaire de recommencer l'opération pour l'écrou qui fuit sur l'autre roue. Facture âprement discutée entre Dakhla et Aoucerd. Je dois quand même payer 150 dh d'intervention. On repart. 250 km de pistes tranquilles en 2 jours pour rejoindre le bord de mer (baie de Cintra), puis retour en touriste jusqu'à Dakhla.

Deuxième malfaçon, mauvais diagnostic : Sur la route, quand je décélère pour ralentir je remarque un vrombissement mécanique provenant de l'arrière. Il disparaît quand j'accélère. Retour au garage pour faire le nécessaire sur l'autre moyeu de roue où s'est produit la fuite d'huile au niveau d'un écrou. Je signale au patron le vrombissement qui m'intrigue et qui s'est depuis amplifié; je souhaite qu'il vienne rouler avec moi pour me dire ce qu'il en pense. Le lendemain sortie de la ville pour aller faire quelques kilomètres. Le bruit mécanique à la décélération est vraiment très marqué. Sans même descendre de voiture pour vérifier sous le véhicule d'où cela peut provenir, M. Abdelilah Rhouizi me répond que ce n'est rien, que c'est normal, que je ne dois pas m'inquiéter et que je peux continuer à rouler. L'autre 4x4 qui m'accompagne me confirme que mon Toy fait un bruit anormal de plus en plus perceptible même à petite vitesse et que ce n'est pas normal que ce garagiste dise qu'il n'y ait pas de problème. Je n'ose plus circuler...
Le soir du même jour, un samedi, j'ai l'occasion de diner chez des Français résidents et travaillant à Dakhla et avec des Marocains. J'en profite pour leurs expliquer mon problème et surtout que je souhaite trouver un garage compétent pour savoir d'où provient ce bruit. Le lendemain dimanche, un Français de l'équipe (ancien garagiste en retraite) constate sous le 4x4 que d'une part le boitier du différentiel (changé une semaine plus tôt) raccordé au pont arrière, est couvert d'éclaboussures d'huile et que l'arbre de transmission branle d'une façon anormale à sa jonction avec la « tulipe » du boitier différentiel. Conclusion, le lundi, on me conduira à un garage dont ils utilisent les services et qui est considéré comme le spécialiste Toyota de Dakhla. Le lendemain, après un examen rapide le responsable du nouveau garage annonce qu'il faut descendre le différentiel mais que ce sera le jour suivant car trop occupé sur le moment. Mardi après-midi, le boitier est au sol.

Constatations des malfaçons par le nouveau garagiste : Lors de la remise en place du nouveau différentiel du pont arrière par M. Abdelilah Rhouizi, celui-ci a probablement été mal fixé à l'arbre de transmission, d'où la vibration qui fait le bruit. Cette vibration à commencé a créer à l'intérieur du différentiel l'usure du petit pignon après la tulipe, rendant tout le différentiel pratiquement inutilisable pour la suite de mon voyage. De plus, cette fixation, après le remontage, n'a pas été faite avec les écrous Toyota mais avec une variété différente qui ne peut pas serrer l'ensemble comme il est nécessaire avec des écrous neufs de la marque. Conclusion du garagiste, il faut de nouveau changer le différentiel en même temps qu'il me confirme que je n'aurai pas pu rouler plus de 100 kilomètres. Ce garagiste, spécialisé dans les Landcruiser Toyota, qui en dispose de plusieurs exemplaires en réserve, me propose de s'en charger pour la somme totale de 5000 dh, différentiel et main d'oeuvre incluse (Dakhla Assistance m'a fait payer un total 8650 dh pour la même intervention). Je dois seulement aller acheter en plus 3 bidons d'huile 80W95 d'une marque spécifique recommandée pour les ponts, au prix de 80 dh le bidon.

Remarque intéressante sur une autre malfaçon : au garage de M. Abdelilah Rhouizi, lors du premier changement du différentiel, on m'a demandé 100 dh pour aller chercher l'huile nécessaire pour le pont après le remontage, et j'ai vu que son mécano est revenu avec un bidon d'huile moteur 10W40 pour cette opération. Alors que dans le garage « Toyota » on m'a informé qu'il faut éviter de mettre de l'huile moteur dans les ponts, il faut une huile spéciale.
Avant d'installer l'ensemble, le nouveau garagiste m'explique bien la différence avec le différentiel qu'il a démonté en me prouvant que tout est intact dans le sien et que tout tourne normalement. Il rajoute très sérieusement, sans rire, que son travail à lui est garanti deux ans. Sur ce, il me demande de noter son nom, et son numéro de téléphone, ce que je fais avec le point GPS : Monsieur Mounir, garage Toyota, 06.72.71.03.47. Waypoint Dakhla : 23°41,20'N – 15°56,77'W.

En conclusion : En dehors de l'arnaque classique que j'ai du mal à accepter de la part de quelqu'un que j'ai recommandé gratuitement dans mes guides pour le Grand Sud, ce qui est inadmissible c'est le risque que ce garagiste m'aurait fait prendre pour les jours suivants lors de ma remontée prévue (600 km) vers le nord avec mon Toyota soit disant remis en état, et ceci en me confirmant que tout allait bien quand je l'ai pris à bord en essai pour savoir quel était le bruit qui provenait du pont arrière. Il est donc inadmissible que ce professionnel, responsable de ses réparations, ne se soit pas donné la peine de vérifier si le problème ne provenait pas de son travail effectué dix jours auparavant.
Quelques-unes de mes relations à Dakhla m'ont suggéré que c'était peut-être une combine pour porter assistance une fois de plus à un véhicule en difficulté sur la route ou sur la piste. Je n'abonderai pas dans ce sens, mais cela mérite quand même réflexion, car en panne sur la route, j'aurai fait appel à mon assistance qui m'aurait envoyé Dakhla Assistance, puisque que ce garage a pratiquement le monopole pour ces interventions dans la province.
En dehors de ces problèmes mécaniques, je passe sur le stress occasionné et les obligations de courir les banques pour retirer les moyens de paiement, sans compter les jours passés à Dakhla avec les frais supplémentaires dans l'attente des réparations.
En plus de son arnaque, je l'accuse également d'avoir profité de la situation en me changeant 500 euros contre 5000 dirhams, alors que le cours officiel tournait autour de 10,87.
Pour résumer, j'en conclus que M. Abdelilah Rhouizi est un escroc doublé d'un garagiste incompétent qui se croit obligé de proposer ses services en mécanique sans en assumer le suivi avec des conséquences qui peuvent être graves.
Nota. Après renseignements pris auprès de plusieurs garagistes de Dakhla, le prix d'un différentiel d'occasion pour un pont arrière de Landcruiser Toyota se négocie entre 3500 et 5000 dirhams, non inclus la main d'oeuvre.

Une copie de ce rapport a été envoyée au Ministère du Tourisme à Rabat qui a fait suivre au responsable de la délégation du tourisme de la province de Dakhla, en demandant un suivi. Une copie sous forme de plainte est également partie ce jour pour la willaya de la région Dakhla/Eddahab, qui m'a accusé réception.
Depuis mon retour en France, je m'efforce d'informer tous les sites 4x4 et les compagnies d'assurance, des agissements de ce monsieur.

Merci pour votre attention.
Cordialement
Le DPM de base

Jacques Gandini
Auteur de Pistes du Maroc, à travers l'histoire, tome VI, concernant le Sahara Atlantique (de la Seguiet el Hamra à Guerguerat).
11 Grand Rue, 30420 Calvisson. 04.66.01.07.60.

_________________
baroud.forumpro.fr le forum privé des vrais baroudeurs et surtout la plus belle vidéothèque et le plus bel album photos
avatar
gigi

Nombre de messages : 5452
Age : 52
Localisation : le fousseret (hte garonne)
Emploi : près retraité, y en a mare de trimmer
Ma machine : HDJ100
800 ZFORCE
Date d'inscription : 28/12/2007

http://seule-o-monde.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum